Date: 13-12-2006 En attendant Godot IF Agadir 20 h30 Première version en tamazight MISE EN SCÈNE Mustapha Houmir TRADUCTION, ASSISTANT À LA MISE EN SCÈNE ET RÉGISSEUR Mohamed Ouagrar AVEC A. Latif Atif, Mbarek Dib, Hamid Achtouk, Mohamed Boujaada PREMIÈRE TRADUCTION EN TAMAZIGHT DE Mohamed Ouagrar Créée en 1953 à Paris, En attendant Godot est la première pièce de Samuel Beckett écrite en Français. A la fois controversée et ovationnée, elle met en scène deux couples de personnages – les clochards Estragon et Vladimir, les maître et esclave Pozzo et Lucky – qui se retrouvent un soir au pied d’un arbre pour attendre Godot. A travers cette oeuvre, Beckett nous fait prendre conscience du pessimisme de l’existence: la vie repose sur un non-sens, l’existence humaine est absurde, le bonheur est une illusion. La démarche même qui consiste à se demander pourquoi c’est absurde est absurde puisque tout est fait pour montrer que l’homme n’a pas les moyens d’y répondre et que son désespoir vient du fait qu’il se pose des questions sur le pourquoi des choses. Attendre Godot c’est espérer que cela va changer et être pourtant totalement lucide sur le fait que cet espoir est absurde. A l’occasion du centenaire de la naissance de Beckett et dans le cadre du cycle Au Sud de la Création consacré à la découverte de jeunes talents.

Haut de la page