Date: 04-11-2008 Fida doc’Souss : festival du film documentaire Le 7e art sera à l’honneur en novembre prochain dans la capitale du Souss à l’occasion de la première édition du Festival international du film documentaire (Fida doc’Souss). Pendant 5 jours, du 4 au 8 novembre 2008, des productions d’horizons géographiques, linguistiques et culturels différents, à savoir du Maghreb, Moyen-Orient, Amérique latine, Asie et Europe, seront projetées dans 3 salles, à raison de 12 à 15 documentaires par jour. Parallèlement à ce programme, une projection en plein air aura lieu tous les soirs. Des ateliers de formation à l’écriture documentaire et de sensibilisation à l’image, sont aussi au menu de la manifestation. La rencontre sera également marquée par des débats avec les réalisateurs à l’issue de chaque projection. De fait, le Fida doc’Souss se veut une plateforme d’échanges et de confrontation entre les professionnels du Nord et du Sud, indique Nezha Drissi, initiatrice de l’événement. Pour l’organisatrice, il est question de faire partager sa passion de l’audiovisuel, mais surtout de mettre en place un rendez-vous annuel à rayonnement national et international. Il s’agit aussi de créer sur place un marché international du film documentaire de manière à drainer les professionnels de l’audiovisuel dans la capitale du Souss. Le choix de la période pour la tenue de l’événement n’est pas fortuit. Prévu tout juste avant la haute saison touristique, la rencontre pourrait avoir des retombées positives sur l’activité du secteur à une période plus ou moins creuse. C’est en raison notamment de ces aspects et pour l’animation culturelle que pourrait générer un tel événement dans la station balnéaire, que Nezha Drissi a réussi à fédérer les acteurs locaux. Outre le Centre cinématographique marocain, l’événement est en effet organisé en partenariat avec le soutien de la Wilaya, le Conseil régional du Souss-Massa-Draâ, la Commune urbaine d’Agadir, ainsi que le Conseil régional du tourisme et la Chambre de commerce et d’industrie. La manifestation bénéficie aussi du concours de sponsors. Outre cette synergie, un budget prévisionnel de 3,2 millions de DH est réservé à l’événement. Ce n’est pas un hasard si Nezha Drissi s’est lancée dans l’organisation de cette manifestation. Productrice de films documentaires depuis 13 ans en France, elle dispose de sa propre structure de production basée à Paris. Aujourd’hui, à travers son projet de festival, elle opère un retour vers son pays natal et souhaite partager son expérience. «Je nourris l’espoir que mon expérience profite au développement de la profession», dit-t-elle.

Haut de la page