Date: 27-03-2008 Signature bande dessinée en amazighe, bande dessinée dédiée à El Hadj Belaïd Textes et dessins de Larbi Babahadi El Hadj Bélaïd fut un Fkih, un poète, un musicien et un fin lettré ; il était « Bab nou marg », le maître de la poésie. L’amarg chez les imazighns est à la fois nostalgie, chant d’amour, mal d’amour, mais aussi le plein de joie et mélancolie. El Hadj Belaïd est né à la fin du XIX˚ siècle et il s’est éteint en 1946. Très jeune, il avait perdu ses parents, et avait grandi dans la gêne et la pauvreté. Il fut berger, acrobate avec les Ouleds Sidi Ahmed Ou Moussa, apprenti tailleur et fkih. Autodidacte, il s’est passionné pour la poésie, la musique et les voyages à travers le monde. Il a enregistré son premier album à Paris en 1932, et a terminé sa vie glorifié par les humbles et par les puissants de son époque (le Maréchal Lyautey, Mohamed V, Mohamed Adbelwahab…….) La poésie d’El Hadj Belaïd reste très actuelle et s’adapte à tous les rythmes, du reggae à la salsa en passant par les fusions musicales très en vogue de nos jours. C’est la première B.D réalisée et éditée en français et en tifinagh, où la vie exceptionnelle d’un homme exceptionnel, se mêle à sa poésie illustrée avec talent. Une B.D qui, dés sa parution, excite beaucoup de curiosité et d’intérêt de la part d’un public fort diversifié. Babahadi Larbi, docteur es-lettres françaises, ex professeur du supérieur et dessinateur, présente « babnou marg » en Bande dessinée. Jeudi 27 mars à 20h00 Institut Français

Haut de la page