1 400 marines américains à Agadir en avril prochain

1 400 marines américains et 900 militaires marocains se retrouveront en avril prochain sur les côtes sud de l’Atlantique pour un méga exercice d’entraînement qui entre dans le cadre du programme du Pentagone en Afrique du Nord, Africa Lion. La grande manœuvre de 2013 a fait l’objet d’un accord signé le 30 janvier à Agadir par les représentants des états-majors américains et marocains.

1 400 marines américains à Agadir en avril prochain

1 400 marines américains et 900 militaires marocains se retrouveront en avril prochain sur les côtes sud de l’Atlantique pour un méga exercice d’entraînement qui entre dans le cadre du programme du Pentagone en Afrique du Nord, Africa Lion. La grande manœuvre de 2013 a fait l’objet d’un accord signé le 30 janvier à Agadir par les représentants des états-majors américains et marocains.
Pour cet exercice, les 2 500 officiers et hommes de troupes maroco-américains devront débarquer plus de 200 véhicules acheminés en pièces détachées au port d’Agadir à bord de navires américains. Ils devront par la suite assembler tous ces véhicules avec leur armement, rallier des sites à 300 kilomètres d’Agadir où se dérouleront des exercices avant de retourner au point de départ où il faudra de nouveau démonter le tout pour le réembarquer à bord. Et tout cela devra être réalisé en pas plus de 24 heures.
Selon un communiqué de l’état-major d’Africa Lion, l’autre nouveauté de cette année, du moins pour les forces marocaines, c’est l’utilisation pour la première fois de missiles de longue portée qui peuvent atteindre avec précision des objectifs à plus de 60 kilomètres. Mais ce n’est pas tout. Le contingent profitera de son périple pour mener des actions humanitaires. Une équipe de médecins militaires marocains et américains accompagnera les troupes pour faire des consultations au profit des populations des villages et douars qui se trouveront sur l’itinéraire. Les manœuvres d’avril 2013 seront dirigées à partir d’un QG basé à Agadir et supervisées par le colonel major Brahim Hassani, du côté marocain, et le colonel Garay pour les forces américaines.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page