110 millions de DH investis dans le Sport Plazza · 80% des objectifs de l’année sont réalisés avant ouverture! · 22.000 m2 de surface sur 7 étages, qui dit mieux?

Le «King Kong» de la salle de sport, qui ouvre ses portes ce mardi 2 mai dans la capitale économique, risque d’en laisser plus d’un sur le carreau. Le business des clubs prend un nouveau virage avec l’arrivée sur le marché de l’enseigne Plazza. Mastodonte de 22.000 m2, le club a nécessité près de 3 ans de travaux herculéens. La toute nouvelle enseigne de la salle de sport, positionnée sur le segment du luxe, ravie la seconde place sur le podium des plus grands clubs mondiaux, confortablement installée entre la Nouvelle Zélande (30.000 m2) et l’Europe (4.800m2).
Les autres grands noms de l’activité: Miamy Beach, Moving et même Lady Fitness, le petit dernier sur les rangs qui programme 5 nouvelles ouvertures dans les deux prochains mois, ont du souci à se faire. A l’évidence, on ne boxe pas ici dans la même catégorie. Le gigantesque Plazza, qui a nécessité une enveloppe de 110 millions de DH (dont 50% en fonds propres) apportée par le trio Chraïbi (Driss l’avocat, Ali le pharmacien et Mehdi qui sort d’une école de commerce et supervise le tout), a des atouts qui se passent de commentaires.
Outre la piscine à ciel ouvert qui surplombe les 7 étages et le matériel hight-tech où l’on glisse sa clé USB pour enregistrer ses performances... la structure, qui table sur un chiffre d’affaires de 20 millions de DH la première année et un retour sur investissement de 7 ans, compte un stade de mini-foot en gazon synthétique et un autre espace (grandeur nature) dédié au basket. Le prix du ticket d’entrée (à l’année) est inversement proportionnel au nombre de m2: 13.000 DH. Droit d’entrée jugé très «modeste» par rapport à la concurrence (de 10 à 20.000 DH en moyenne pour ceux qui visent la clientèle haut de gamme et de 200 à 600 DH, les «petits» qui jouent, eux, davantage sur la proximité).
Environ 55 millions de crédit et 6,5 millions de DH de matériel (monégasque ou italien via l’enseigne marocaine Planet Sport), 1,5 million de budget communication (flyers et 4x3) et 2,8 millions de DH de masse salariale avec des coachs venus de France et de Suisse... autant dire que les Chraïbi jouent gros. Le flair du trio, qui a détecté la demande en hausse il y a plus de quatre ans, porte déjà ses fruits. A l’instar de son petit camarade Lady Fitness (dont le big-boss, Jonathan Harrouch n’a pas caché son intention d’ouvrir avant eux), les réservations s’arrachent plus vite que les peintures ne sèchent: sur les 1.500 inscriptions visées pour atteindre l’équilibre, le mastodonte de l’enseigne en a déjà écoulées... 1.200! Soit 80% de ses objectifs.
La fratrie ne compte pas en rester là et ouvrira prochainement à Casablanca un deuxième centre de 1.200 m2 couverts, au concept identique: 50% hommes, 50% femmes.

«La concurrence? C’est elle qui nous craint!»

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page