15,5 milliards de DH pour un programme low-cost de logements

Les logements à 140.000 DH officiellement lancés. Ce produit est destiné aux familles démunies, notamment celles dont le salaire mensuel n’excède pas 1,5 fois le Smig (2.700 dirhams). Ce produit low-cost rentre dans le cadre du programme national visant la construction de 130.000 unités de logement à faible coût. SM le Roi Mohammed VI a présidé le 29 mars dernier la cérémonie de signature de la convention portant sur la réalisation de ce programme. Le montant d’investissement global du projet est de 15,5 milliards de DH.

Totalement exonéré d’impôts, ce programme sera réalisé à hauteur de 65% par les filiales régionales du Holding Al Omrane sur les 4 années à venir. La partie restante sera exécutée par des promoteurs immobiliers privés dans le cadre d’un partenariat avec les filiales régionales du holding. Ces logements à faible coût vont profiter à trois catégories de citoyens. Les habitants des logements menaçant ruine, les agents de la sûreté nationale, les employés de la fonction publique, ainsi que les salariés du secteur privé et de l’artisanat. Pour financer l’achat de ce logement, les bénéficiaires peuvent recourir à des crédits garantis par le Fogarim. Ce programme de logement vise aussi à diversifier l’offre en logements et à impliquer les petits et moyens promoteurs immobiliers dans ce type de projets.

Pour la première fois, le monde rural est intégré dans un programme de logements sociaux subventionnés. Quelque 22.353 maisons seront construites dans le cadre de ce projet. Ces logements d’un niveau terrestre doivent veiller au respect des normes d’ingénierie tout en utilisant les matériaux de construction locaux. Dans le milieu urbain seront construits des immeubles (106.785 unités) de trois niveaux (R+3) équipés de services de proximité et respectant les normes de sécurité et de qualité.

Une série de mesures ont été prises pour garantir le logement social au profit des familles démunies. A savoir l’introduction dans la loi de Finances de l’année en cours de mesures incitatives au profit de ce nouveau produit, la maîtrise de ses aspects architectural, technique et financier, la sélection du foncier public destiné à l’urbanisation et le financement des études techniques des bureaux d’études au profit du programme en milieu rural.

La production du logement social a franchi pour la 3e année consécutive la barre des 100.000 unités d’habitat alors qu’elle ne dépassait guère 45.000 unités pas an. Pour leur part, les crédits logement ont dépassé les 100 milliards de dirhams, soit 3 fois le niveau enregistré en 2002. L’objectif à atteindre à l’horizon 2012 est de 150.000 logements sociaux. Le secteur de l’immobilier continue à tirer l’économie nationale au niveau de l’emploi et de l’investissement. « Ce secteur a généré 30% des emplois créés ces dernières années », a souligné Taoufiq Hejira.

Pour rappel, cette convention a été signée par le ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace, Taoufiq Hejira, et les directeurs généraux des filiales régionales du Holding Al Omrane.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page