5ème édition du festival d'Agadir ''Cinéma et immigration''

5ème édition du festival d'Agadir ''Cinéma et immigration'' Le festival d'Agadir "Cinéma et immigration" est l'un des multiples ponts qui relient le Maroc à la communauté marocaine à l'étranger, et à travers lesquels les marocains résidents à l'étranger (MRE) veillent à la consolidation de leurs liens avec la mère patrie, a indiqué M.Khaled Naciri, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement.

Intervenant à l'ouverture de la 5-ème édition de ce festival artistique qui se tient du 23 au 26 janvier sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, M. Naciri a affirmé que cette manifestation représente "une étape importante d'une série de rencontres qui ont contribué au rayonnement du champs culturel marocain", soulignant que les efforts déployés par les créateurs marocains à l'occasion de différents festivals ont permis de mettre en exergue la place de choix qu'occupe désormais le royaume parmi les pays ayant une longue expérience en matière de créativité cinématographique.

Il a également tenu à relever "la maturité et le sens de créativité" des cinéastes marocains, faisant observer que leurs productions ont contribué au rayonnement exceptionnel dont jouit le Maroc aussi bien au niveau régional qu'international.

Pour sa part, M. Mohamed Ameur, ministre chargé de la Communauté marocaine résidant à l'étranger, a affirmé que le choix de l'immigration comme thème de ce festival cinématographique souligne l'importance que revêt actuellement ce phénomène, ajoutant qu'il jette également la lumière sur le rôle du cinéma dans la sensibilisation à l'immigration ainsi que sur les problèmes qui en découlent.

L'immigration s'impose de plus en plus comme thème des festivals nationaux et internationaux, a fait remarquer le ministre, rappelant que les productions marocaines réalisées au début du 3ème millénaire ont porté sur plusieurs sujets en relation avec le phénomène de l'immigration tels la relation entre les générations, l'émigration clandestine et l'émigration des juifs marocains.

Après avoir rappelé que l'organisation de ce festival coïncide avec la création d'un conseil de la communauté marocaine résidant à l'étranger, M.Ameur a exprimé son souhait de voir les différents acteurs redoubler d'efforts pour organiser de telles manifestations dans les pays d'accueil des MRE.

M. Driss Yazami, président du Conseil de la communauté marocaine résidant à l'étranger, également président de cette édition, a souligné que la ville d'Agadir, qui abrite cette manifestation culturelle et artistique, est le berceau de l'immigration depuis les années 20 du siècle dernier, passant en revue les multiples problèmes ayant découlé de ce phénomène et constitué une source d'inspiration artistique dès les années 30.

Le phénomène de l'immigration a également inspiré plusieurs écrivains marocains tels feu Driss Chraibi qui l'a traité dans ses ouvres dès les années 50, période où les premiers immigrants, particulièrement ceux résidant en France, avaient commencé à militer dans des associations pour défendre leurs droits.

De son côté, le président du comité d'organisation du festival, M. Ibrahim Zergdi, a souligné que cette manifestation artistique annuelle, qui réunit une pléiade de cinéastes, critiques, écrivains et chercheurs, a atteint avec sa cinquième édition un degré élevé de maturité, se félicitant du soutien dont bénéficie le festival de la part de plusieurs acteurs aux niveaux local et national.

Et d'ajouter que le festival "Cinéma et Immigration" s'est frayé une place parmi les grands festivals nationaux, estimant que cette manifestation contribue aussi au rayonnement du Maroc comme étant une terre de tolérance et de dialogue entre les civilisations, à travers le langage artistique qui unit les différents peuples et ethnies.

Pour le président de l'Association "Initiative culturelle", M. Driss Mbarek, qui organise cette manifestation depuis 2003, la 5ème édition de ce rendez-vous annuel consacre le choix fait pour continuer à traiter l'immigration en tant que thème principal dans ses dimensions artistique et politique, par le biais de films, de documentaires et de rencontres organisées en marge du festival.

La cinquième édition de cette manifestation permettra aussi à nombre de jeunes créateurs marocains résidant à l'étranger d'échanger leurs expériences et expertises avec leurs collègues dans la mère-patrie, a-t-il ajouté.

La cérémonie d'ouverture de ce festival, qui s'est déroulée en présence notamment du Wali de la région Souss-Massa-Draa, gouverneur de la préfecture d'Agadir-Idaoutanane, M. Rachid Filali, a été marquée par la projection du film "Où vas tu Moshé" du réalisateur marocain Hassan Ben Jelloun, qui traite de la migration des juifs marocains vers Israël.

Cette édition sera l'occasion de rendre hommage à la comédienne française d'origine marocaine Souad Hamidou et au grand réalisateur marocain Mohamed Smail.

Environ 50 courts métrages de France, de Belgique, du Canada, des Etats-Unis, d'Espagne et du Maroc seront projetés lors de ce festival.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page