A défaut du Rafale, la France vend une grosse frégate au Maroc

DCNS a finalisé la vente au Maroc d'une frégate multi-missions FREMM pour un montant évalué à 470 millions d'euros.

Selon nos informations, DCNS a finalisé la vente au Maroc d'une frégate multi-missions FREMM pour un montant évalué à 470 millions d'euros. Le groupe naval (depuis janvier) et Rabat (la semaine dernière) ont paraphé ce contrat, qui doit être officiellement annoncé lors d'un séminaire franco-marocain prévu le 18 avril en présence du Premier ministre François Fillon. Reste au Maroc à finaliser l'accord financier avec un pool de banques franco-marocaines. Ce qui serait imminent d'autant que la Reserve fédérale américaine a ramené son taux directeur de 3 % à 2,25 % facilitant les emprunts de Rabat.

Pour le groupe naval, la signature de ce contrat est une bonne nouvelle après plusieurs échecs à l'exportation ces derniers mois, dont notamment le Bâtiment de projection et de commandement (BPC) en Australie qui lui avait préféré l'an dernier un navire espagnol développé par Navantia.

À l'exportation, DCNS tablait de façon modeste cette année sur la vente d'une frégate FREMM au Maroc ainsi des corvettes Gowind (1 milliard d'euros) en Bulgarie, avait expliqué début mars son PDG Jean-Marie Poimboeuf. La vente d'un exemplaire de la frégate multi-missions devait se conclure "au cours du premier trimestre" de 2008, avait-il expliqué début février à La Tribune. Ce contrat avait été initié lors de la visite en octobre dernier de Nicolas Sarkozy à Marrakech en compensation de l'échec cuisant de la vente du Rafale, l'avion de combat fabriqué par Dassault Aviation.

Le Maroc vient de réaliser des investissements significatifs pour sa marine. Elle a également finalisé le contrat, aujourd'hui en vigueur, de trois corvettes néerlandaises de type Sigma au chantier naval De Schelde pour un contrat de l'ordre de 500 millions d'euros. La Marine marocaine a choisi Thales, via sa filiale néerlandaise Thales Neerderland, qui a été sélectionnée en tant que maître d'oeuvre du système de combat des corvettes, armements inclus. L'électronicien fournira ainsi son radar Smartest. Côté armement, les Sigma marocaines seront équipées de missiles antinavires Exocet MM40 Block2 et du VL Mica (surface-air).



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page