Abbas et Olmert discutent de la relance des efforts de paix

Mahmoud Abbas s'est entretenu par téléphone avec le Premier ministre israélien Ehud Olmert des moyens de relancer les pourparlers de paix bilatéraux, déclare un collaborateur du président palestinien.

Saëb Erekat a également dit qu'Abbas et Olmert se rencontreraient après le voyage que le dirigeant israélien doit effectuer ce mois-ci aux Etats-Unis. Le cabinet d'Olmert a démenti qu'une réunion soit prévue mais a confirmé que les deux hommes avaient eu un entretien téléphonique vendredi matin.

Abbas a appelé Olmert pour le féliciter de l'investiture de son nouveau gouvernement, intervenue jeudi, a déclaré Erekat.

"Il (Abbas) lui a parlé des efforts communs et des moyens de faire avancer les initiatives de paix", a-t-il dit à Reuters.

Le communiqué des services d'Olmert ne confirme pas que les deux dirigeants ont évoqué les pourparlers de paix, actuellement relégués au second plan du fait de l'arrivée au pouvoir du mouvement islamiste Hamas dans le camp palestinien.

Le Hamas, voué à la destruction d'Israël, a écrasé le Fatah du président Abbas aux élections législatives de janvier.

Des responsables israéliens ont fait savoir qu'Olmert se rendrait dans le courant du mois à Washington. Il devrait y exposer au président George Bush son projet de fixation des frontières définitives d'Israël d'ici à 2010 dans l'hypothèse où le processus de paix avec les Palestiniens resterait bloqué.

ABBAS PRET A DISCUTER, MAIS AVEC QUELLE AUTORITE?

Abbas a indiqué qu'il était prêt à reprendre immédiatement des négociations avec l'Etat juif et il a proposé d'ouvrir un canal de discussions avec des responsables américains et Shimon Peres. Ce dernier, ancien Premier ministre israélien qui fait partie du nouveau gouvernement d'Olmert, a assumé de nombreuses missions diplomatiques spéciales dans le passé.

Peres a également dit qu'Olmert rencontrerait sans doute Abbas à son retour des Etats-Unis.

Le chef du gouvernement israélien a indiqué plusieurs fois que sa coalition préférerait s'engager dans des entretiens de paix avec les Palestiniens plutôt que dans des initiatives unilatérales.

Mais Olmert a réaffirmé jeudi qu'Israël ne traiterait pas avec une Autorité palestinienne dirigée par le Hamas à moins que celui-ci reconnaisse l'Etat juif et renonce à la violence.

Des responsables israéliens se demandent si Abbas, modéré qui préconise un règlement du conflit aboutissant à la coexistence de deux Etats, aurait l'autorité voulue en matière d'accords de paix alors que le Hamas tient les rênes du pouvoir.

Les représentants du Hamas ont assimilé des pourparlers avec Israël à une perte de temps.

Le mouvement a perpétré une soixantaine d'attentats-suicides contre des Israéliens durant la seconde intifada déclenchée fin 2000, mais il a grosso modo respecté un cessez-le-feu en vigueur depuis quinze mois.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page