Aérovilles d'Oujda et d'Agadir : Vers la création de deux zones industrielles

Deux nouvelles zones industrielles seront créées dans les aérovilles d'Oujda et d'Agadir, a annoncé, mercredi, le directeur général de l'Office national des aéroports (ONDA), Abdelhanine Benallou.

Aérovilles d'Oujda et d'Agadir : Vers la création de deux zones industrielles

L'Office national des aéroports (ONDA) travaille actuellement sur la création, à l'aéroport d'Oujda, d'une zone industrielle dédiée aux nouvelles technologies et une autre, à l'aéroport d'Agadir, dédiée à l'agro-industrie, a-t-il précisé lors d'un point de presse organisé au siège de l'ONDA à l'occasion de l'édition de l'annuaire des entreprises de l'aéropôle de Nouaceur, intitulé «Entreprendre à l'Aéropôle de Casablanca : produire et Exporter».

M. Benallou a fait savoir que l'ONDA vient de finaliser les études d'une zone industrielle dédiée aux nouvelles technologies, notamment des technologies de développement durable et des technologies propres, notant que cette zone, qui sera installée autour de l'aéroport d'Oujda et dont les travaux d'aménagement démarreront l'été 2009, sera destinée spécifiquement aux industries des énergies renouvelables, dans ses composantes solaire et éoliennes.

Le deuxième projet important sur lequel l'Office travaille également, concerne l'installation d'une zone logistique agro-industrielle à l'aéroport d'Agadir dont les études sont en cours pour définir les besoins d'interface logistique entre le domaine du Souss de production agricole et cette future zone, a-t-il ajouté.

Il a fait savoir que ce projet vise à accompagner le Plan Maroc vert et à favoriser le développement de la production agricole de la région du Souss, soulignant que les deux zones offriront l'occasion pour la création d'un nombre important d'emplois dans les aérovilles d'Oujda et d'Agadir.

Interrogé sur la particularité de la participation de l'ONDA pour la troisième fois au plus grand rendez-vous aéronautique mondial, le salon de l'Aéronautique et de l'Espace «le Bourget» qui se tient du 15 au 21 du mois courant à Paris, M. Benallou a indiqué que l'ONDA continuera à donner une impulsivité à l'attractivité que représente le premier pôle industriel aéronautique au Maroc, l'Aéropôle de Nouaceur, surtout en cette période de crise mondiale où les industrielles sont à la recherche de délocalisation de leurs productions.

Et d'ajouter que le ralentissement enregistré dans différentes industries européennes pourrait inciter plusieurs producteurs à changer un certain nombre de données et mener à l'établissement de nouveaux contrats.

Le directeur général de l'ONDA a saisi l'occasion pour souligner que l'Aéropôle de Nouaceur, dont la capacité actuelle est de 147 ha équipés et commercialisés à 75%, connaîtra une extension de 20 ha dans une deuxième tranche et de 123 ha de plus dans une troisième phase.

Il a rappelé les spécificités de cet aéropôle qui abrite une quarantaine d'entreprise aéronautiques en production, précisant que toutes les unités Ready For to Output et Ready For Services sont actuellement occupées.

M. Benallou a fait savoir que l'Aéropôle de Nouaceur reste le plus important au niveau de la région du Maghreb, vu ses particularités diversifiées et les offres alléchantes qu'il présente aux investisseurs étrangers dans le domaine de l'aéronautique.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page