Agadir : Ahmed Baddoujj lance un SOS

L’acteur Ahmed Baddoujj, figure emblématique du film amazigh, est aujourd’hui gravement malade. Le protagoniste de «Tamghart ouwrgh» risque une paralysie faute de moyens.

La scène cinématographique amazighe vit des moments difficiles. Ahmed Baddoujj, l’un des plus célèbres acteurs ayant marqué des empreintes indélébiles dans le cinéma amazigh, a été hospitalisé pour subir une opération d’urgence. «Ahmed Baddoujj est l’une des figures de la scène cinématographique amazighe et marocaine. Il a consacré sa vie à l’amour de son métier et il a tant apporté et donné par son engagement. Sa maladie vient encore ouvrir le débat sur les conditions de l’artiste marocain», souligne Rachid Boukssim, directeur artistique du Festival du film amazigh «Issni N’Ourgh». Interné dans une clinique pour subir au plus vite une intervention chirurgicale, Baddoujj se retrouve aujourd’hui dans un état critique et court un grand risque.

De son lit d’hôpital, Ahmed Baddoujj lance, aujourd’hui, un appel pour la mobilisation afin de disposer des moyens nécessaires pouvant lui garantir et à l’artiste marocain, en général, une vie digne de ses apports et de ses engagements.

L’engagement artistique justement de ce visage familier de la scène amazighe a fait d’Ahmed Baddoujj une figure artistique connue et appréciée dans le milieu. Il a participé à une soixantaine de films grâce à son talent qui lui a permis d’incarner différents rôles avec toujours le même grand succès.
Une passion sans égale que cet acteur avait appris en faisant ses débuts au sein de la troupe théâtrale «Tifawin» dans les années 70, en interprétant plusieurs rôles en langue arabe. L’engagement de cet artiste dans des pièces en langue amazighe marquera une nouvelle étape dans sa carrière.

Bien qu’il soit fasciné par le théâtre, Ahmed Baddoujj se retrouve projeté dans la scène cinématographique amazighe. En y faisant son entrée avec le rôle principal dans le film «Tamghart Ouwrgh», Baddoujj laisse libre cours à son talent et réalise un nouveau triomphe en incarnant le personnage d’«Idr» qui signifie « Vivant » en tachelhit. En acteur professionnel, il s’adonne au cinéma et se laisse emporter de rôle en rôle, étoffant ainsi son palmarès. Il participe, entre autres, à plusieurs films de Nabil Ayouch comme « Houti Houta» et «Nassim Abassi». Une présence qui marquera ses empreintes dans le cinéma marocain.


0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page