Agadir : Campagne contre le tabagisme et les drogues

«Libère toi, la vie est meilleure sans tabac ni drogues», c’est sous ce signe qu’une campagne de sensibilisation et de protection contre les méfaits du tabagisme et des drogues a été organisée du 1er au 4 mai au profit des lycéens et collégiens.


Comment sensibiliser les jeunes contre les méfaits du tabagisme et des drogues? Une question qui renvoie vers de grandes difficultés, car entre le refus d’écoute et de contact, cette mission semble sans résultat. Pourtant, c’est dans de bonnes conditions que s’est effectuée l’une des premières campagnes de sensibilisation organisées au niveau de la ville d’Agadir et plus précisément à Dcheira. Pour le Centre «Araed de protection du tabagisme et des drogues», initiateur de cette campagne, lutter contre les méfaits de ce fléau est le cheval de bataille. «Cette campagne de sensibilisation était l’un des objectifs primordiaux de notre centre, notre ciblons les jeunes collégiens et lycéens car le tabagisme est très répandu au niveau des jeunes», explique Errida Mokhtar, président de ce centre.
Cependant, pouvoir assurer une meilleure sensibilisation ne peut passer qu’en mettant en place une méthode où la cible et les canaux de communications sont bien définis. Et c’est dans ce contexte que vient l’apport de ce centre. En se basant sur l’une des approches les plus en vogue au niveau mondial, le message est délivré par la même cible d’âge : «Nous nous sommes basés dans notre méthode de sensibilisation et de lutte contre les méfaits de la drogue et du tabagisme sur une approche internationale qui a démontré ses fruits, il s’agit de l’approche par «pairs», l’objectif étant d’effacer les problèmes de générations ou de blocage», souligne Erradi. Ainsi, dans ce cadre le centre a mobilisé des jeunes du même âge pour passer le message. Néanmoins, une formation leur a été assurée dans un premier temps. Une formation assurée par des médecins et portant sur le tabagisme, les drogues et le toxicomanie. Et c’est ainsi qu’une caravane de bénévoles s’est déplacée dans les points les plus prisés par les jeunes : cafés, ruelles et même au sein des établissements scolaires. Dans le même cadre, des spots de sensibilisation ont été exposés au public sur l’une des places centrales de Dcheira.
Par le biais de ce programme, le centre a également fait de l’enfant l’une des cibles de cette campagne en disposant d’un programme spécialement conçu pour s’adapter à cette tranche d’âge. Notant que plusieurs études effectuées au niveau des établissements scolaires montrent que parmi les enfants scolarisés âgés entre 13 ans et 15 ans, presque 15,5% parmi eux consomment le tabac et de manières diverses. Les fléaux du tabagisme et des drogues ne sont plus à démontrer, pourtant notre société comme tant d’autres souffre d’une quasi absence de campagne de sensibilisation quotidienne et d’application des lois et réglementation quant à la vente des cigarettes aux mineurs. Une situation qui doit certainement interpeller et mobiliser tous les éléments de la société. Le Centre «Araed» est l’un des premiers centres du genre, créée à l’initiative de professeurs, médecins et ingénieurs. Il est à noter que cette campagne n’est que l’un des projets mis en place pour la sensibilisation quotidienne sur le terrain et à proximité des jeunes. En effet, et comme le souligne le président de ce
centre : «cette campagne de sensibilisation n’est qu’un des projets de notre centre dans la mesure où nous travaillons sur la mise en place d’un centre d’accompagnement, assistance, écoute et information des jeunes». Notre société a besoin de ce genre d’initiative surtout devant l’absence de centres spécialisés dans le cadre de la lutte contre le tabagisme et les drogues.




0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page