Agadir : INDH, bilan 2008 et perspectives 2010

Rencontre provinciale pour l'échange d'expertises et d'expériences Rachid Filali, wali de la région Souss-Massa Drâa et gouverneur de la préfecture d'Agadir-Idaoutanane, a présidé, au siège de la wilaya d'Agadir, la septième rencontre provinciale pour l'échange d'expertises et d'expériences autour du thème "Bilan de l'Initiative nationale pour le développement humain au terme de l'année 2008 et ses horizons au-delà de l'année 2010".

Agadir : INDH, bilan 2008 et perspectives 2010 Ont participé aux travaux de cette rencontre Lahcen Aghjdam, secrétaire général de la wilaya, les élus, les chefs des services extérieurs et les représentants des préfectures et provinces de la région. Y ont ainsi assisté les représentants du tissu associatif et autres acteurs et intervenants impliqués dans l'opérationnalisation de ce chantier grandiose dont le lancement a été fait par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Cette rencontre, a avancé le wali de la région, s'inscrit dans le cadre des rencontres similaires organisées au niveau du Royaume pour l'accompagnement et le suivi des projets inscrits dans les programmes de l'INDH. Les fins escomptées de cette rencontre, a-t-il ajouté, se résument dans la détermination des étapes achevées en matière de ce processus et, également, dans l'évaluation de sa récolte en vue de déterminer les outils et les moyens lui procurant plus d'efficacité dans ses diverses interventions et dans la perspective de rehausser le rythme de ses réalisations et le renforcement de son impact sur la population et les domaines ciblés.

L'INDH, a ajouté le wali, est considérée comme étant l'un des chantiers les plus importants, ayant distingué le décollage économique et social dans notre pays à travers les trois dernières années et instaurant les principes de partenariat, de transparence et de la bonne gouvernance. Les premières étapes du lancement de l'INDH ont connu l'établissement de ses fondements via, bien sûr, la détermination des régions visées, l'instauration des organismes et la validation de toutes les initiatives locales pour le développement humain au terme de tous les programmes, ce qui en a fait une réalité permettant à une large couche de la société de bénéficier de ses projets et de ses opérations, et ce bien évidemment au niveau de toutes les régions du Royaume, ce qui a amplement contribué, d'une manière transitive, à l'amélioration de l'image de notre pays à l'échelle internationale, a-t-il affirmé. Cette rencontre, a-t-il encore rappelé, constitue une occasion permettant aux participants représentant les différentes provinces et préfectures de la région SMD, pour l'échange des expériences et des expertises à travers l'exercice sur le terrain visant ainsi l'opérationnalisation et l'application des contenus de l'INDH, dans le but d'enrichir les expériences et les connaissances acquises pour le développement économique et social au niveau de cette région jouissant de ressources naturelles et humaines.

Cette rencontre constitue aussi une valeur ajoutée pour l'adoption d'une vision stratégique, forte de sa lucidité et visant essentiellement l'orientation de l'Initiative via l'étude prospective de ses horizons au-delà de l'année 2010, en procédant au renforcement et à l'expansion des responsabilités de tous les intervenants, les élus, en l'occurrence, le secteur public et la société civile, à travers l'étude et le diagnostic des circonstances actuelles dans leur globalité: leurs avantages et leurs inconvénients et à travers la suggestion des solutions convenables pour l'appui et l'optimisation des opérations d'intervention dans le domaine du développement social, tenant en considération les particularités de chaque région. Salwa Benkirane, au cours de son exposé, a procédé à la détermination des objectifs et à celle des valeurs, de la méthodologie, des principes et des programmes de l'Initiative. En matière des objectifs de cette dernière, elle a affirmé qu'elle vise l'atténuation du taux de la pauvreté et la lutte contre la précarité et l'exclusion sociale à travers l'appui des activités génératrices de revenus, le renforcement de la gouvernance, l'amélioration de la situation d'accès aux services et aux équipements fondamentaux, tels que l'approvisionnement en eau potable, l'enseignement, l'assainissement et la protection de l'environnement.

Les valeurs, a-t-elle enchaîné, sont fondées sur le respect de la dignité de l'Homme, la sauvegarde et l'instauration des droits de la femme et ceux de l'enfant, la suscitation chez le citoyen de la confiance en l'avenir et sa participation et son intégration dans le processus du développement national. Une lecture approfondie des récoltes de cette Initiative permet de déduire combien les acquis sont importants. Au terme des composantes du programme urgent de l'INDH au titre de l'année 2005, cela permet de conclure, en termes des chiffres, que le nombre des bénéficiaires de ce programme frôle les 4.000 bénéficiaires, 25% du budget global, dédié à ce programme, ont été consacrés à l'appui à l'accès aux équipements et aux services fondamentaux, 38% à la promotion des centres d'accueil, le même taux a été attribué à l'appui à l'animation sociale, culturelle et sportive. Les bénéficiaires du programme de la lutte contre la précarité et l'exclusion sociale ont atteint les 4.844. 3% de l'enveloppe allouée à ce programme ont été destinés à la promotion des centres d'accueil, 6% aux études et à la recherche, alors que les 91% restant ont été dédiés à la construction et à l'aménagement des centres d'accueil.

En matière du programme de la lutte contre l'exclusion sociale dans le milieu urbain au titre de la période étalée entre 2006 et 2008, près de 137.872 personnes ont bénéficié de ce programme. 43% du budget de ce programme ont été consacrés à l'appui des activités génératrices de revenus et créatrices d'emplois, 40% au renforcement de l'animation sociale, culturelle et sportive, 16% à l'appui à l'accès aux équipements et aux services fondamentaux et seulement 1% au renforcement de la gouvernance et des capacités locales.
Il est à rappeler que 54.100 personnes ont bénéficié du programme horizontal dont les 5% ont été destinés à la formation et à l'appui des capacités et les 95% restant ont été attribués à l'appui des activités ayant un impact trop signifiant sur la population visée par l'INDH.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

«Cinéma et migration»

La 6e édition du Festival "Agadir, cinéma et migration" organisée par l'association "Initiative culturelle" et le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger, en collaboration avec le Centre cinématographique marocain (CCM), aura lieu du 21 au 24 courant à Agadir. Cette édition présidée par l'acteur français d'origine marocaine Said Taghmaoui, sera marquée à l'instar des manifestations précédentes par des hommages qui seront rendus à deux figures connues de la scène artistique nationale et internationale, Izza Genini, première femme marocaine réalisatrice de documentaires, et Hassan Benjelloun, grand réalisateur marocain. Y est également prévu un programme coup de coeur qui sera consacré à deux réalisateurs, à savoir Yamina Benguigui honorée par la 2e édition et Mourad Aït Habouch ayant présidé la 3e édition, pour leurs films traitant la question complexe de l'immigration d'un point de vue artistique. Cette nouvelle édition va connaître la participation de plusieurs réalisateurs du Maroc et de l'étranger qui vont présenter aux festivaliers d'Agadir leurs toutes dernières productions cinématographiques, ajoute la même source. films dans le cadre d'une caravane cinématographique.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page