Agadir: La lampe économique séduit les ménages

· Un million d’unités installées
· La sensibilisation continue

Agadir: La lampe économique séduit les ménages
LES habitants de la ville d’Agadir sont des citoyens économes dotés d’un esprit civique. C’est dans la station balnéaire que la vente de la millionième lampe basse consommation (LBC) a été enregistrée dans le cadre du programme Inara (cf. www.leconomiste.com).
A cette occasion, l’Office national de l’électricité (ONE) a organisé lundi dernier à Agadir une cérémonie pour fêter l’événement et offrir un trophée de récompense au millionième client. C’était en présence de Rachid Filali, wali du Souss Massa Draâ, et de Younès Maâmar, directeur général de l’ONE.
L’objectif bien sûr de cette manifestation est de sensibiliser encore une fois les ménages à l’efficacité énergétique, de manière à maintenir la cadence des installations des lampes basse consommation dans les foyers.
De fait, ce qui est visé par l’opération Inara, c’est le remplacement à fin 2008 de cinq millions de lampes à incandescence par des lampes basse consommation à l’échelle nationale.
A noter que le programme Inara devra permettre d’installer 15 millions de LBC en trois ans. Selon les responsables de l’ONE, le programme Inara devrait générer une économie d’énergie consommée en éclairage de l’ordre de 80% et une réduction sur le montant de la facture du client qui peut atteindre 40%.

Jusqu’à 15.000 heures de durée de vie

Ceci sans compter un effacement de 200 MW durant les heures de pointe avec une économie d’énergie de l’ordre de 300 GWh par an, soit l’équivalent d’une fois et demie la consommation annuelle d’une ville de la taille d’El Jadida (600.000 habitants).
Tout cela est possible, poursuivent les dirigeants de l’ONE, car les lampes recommandées par l’ONE consomment, à éclairage égal, cinq fois moins que les lampes à incandescence. Par ailleurs, leur durée de vie peut atteindre jusqu’à 15.000 heures, soit environ 15 fois plus que les lampes classiques.
A noter que l’installation de ces lampes est effectuée par des agents de l’ONE qui se déplacent gratuitement dans les foyers.
Ayant une garantie de deux ans, elles sont facturées à 1 DH par lampe par mois sur 24 mois.
La lampe revient donc à 24 DH, mais les clients qui le veulent peuvent payer comptant. Dans ce cas, la LBC revient à 22,65 DH.
A rappeler, enfin, que l’opération Inara s’inscrit dans le cadre d’une large campagne nationale pour la maîtrise de la consommation d’énergie qui a été lancée en 2007 par l’ONE en partenariat avec le gouvernement et des opérateurs du secteur.
Il faut souligner de même que le programme Inara vise uniquement les clients dits «basse tension» (ménages, magasins, commerces…). Les industriels, eux, ne sont pas concernés puisqu’ils sont déjà dotés d’un éclairage économique via les tubes à néon.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page