Agadir : La ville se dote d’une nouvelle promenade

Agadir : La ville se dote d’une nouvelle promenade La commune urbaine d’Agadir a lancé plusieurs chantiers d’aménagement. Il s’agit notamment de la réalisation de la nouvelle promenade, de la restauration de la Casbah d’Oufella, ainsi que de la création d’espaces verts.


La ville d’Agadir vit aux rythmes des chantiers d’aménagement et de construction visant à renforcer et à rénover ses infrastructures. Ainsi, et dans le cadre de cette politique de réhabilitation menée par la commune urbaine d’Agadir, plusieurs projets sont en cours. La ville veut offrir aux habitants de meilleures conditions de vie en optant pour la mise en place d’espaces verts, la réalisation de la nouvelle promenade, la restauration de la Casbah d’Agadir et la création d’infrastructures sportives dans les quartiers.
Ces travaux, qui auront pour mérite de répondre aux besoins de la population locale, répondent à des attentes de longue date. L’un des chantiers majeurs de ce plan d’aménagement concerne la réalisation de la nouvelle promenade et ses accès ainsi que le réaménagement de la promenade actuelle. Ce projet, encore à sa première tranche de réalisation, nécessite quatre phases. Le coût, lui, s’élève à 400 millions DH. La date prévisionnelle d’achèvement des travaux est annoncée pour fin septembre 2007. Ce projet revêt une importance capitale car il permettra non seulement la valorisation des potentiels touristiques de la ville, mais également le renforcement de la protection des infrastructures hôtelières situées le long du front de mer. La partie Agadir Oufella figure également sur la liste des projets qui se sont fait attendre dans la région. Disposant de la Casbah d’Agadir Oufella qui constitue le seul monument historique de la ville, cette partie manquait d’une route digne de ce monument, d’éclairage et même d’eau. Les travaux, qui sont en cours, visent, en premier lieu, la restauration des murailles d’Agadir Oufella, l’aménagement de ce site et de l’espace qui se situe au-dessus du port. Ces travaux permettront, par ailleurs, l’éclairage de la voie d’accès au site de la Casbah, son reboisement et son alimentation en eau. Le coût général de ces travaux est estimé à 13, 6 millions DH. «Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une politique visant à ressusciter la mémoire historique de la ville. En même temps, nous envisageons d’alimenter ce lieu en eau pour faire renaître la faune et la flore qui entouraient ce site, il y a des années», explique avec enthousiasme Tariq Kebbaj, maire de la ville d’Agadir.
Dans le même cadre, un budget de 34,5 millions DH sera alloué à l’aménagement de l’entrée nord d’Agadir. Ce nouveau projet permettra une meilleure fluidité du trafic et assurera la liaison entre le nord et le sud de la ville. D’autres chantiers de grandes envergures sont en cours. On cite, entre autres, la réalisation de la première tranche de la mise en place des espaces verts. Ce projet, qui vise le réaménagement des espaces verts déjà existants ainsi que l’amélioration du cadre de la vie au niveau de la ville, sera réalisé pour un coût de 21,5 millions DH. La mise en place des infrastructures routières, les travaux portant sur l’identité visuelle et l’aménagement des infrastructures sportives dans les quartiers de la ville constituent autant de chantiers dans une ville qui se veut à la hauteur de sa renommée.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page