Agadir : Le réseau associatif d’Inzegane Ait Melloul est né

Le réseau associatif compte assurer une meilleure collaboration des ONGElaborer une approche participative en matière de travail associatif. C’est pour concrétiser cet objectif que les différents intervenants du tissu associatif d’Inzegane Ait Melloul ont constitué,le 5 janvier, le réseau local des unions associatives de la préfecture.

En vrai chantier de nouvelles expériences couronnées de réussite, les centaines d’associations, qui militent au quotidien dans les divers secteurs, prouvent de plus en plus l’importance de leur rôle dans le développement à la fois économique, social et culturel. En effet, dans la région de Souss-Massa-Draâ, le mouvement associatif agit sur terrain et apporte une meilleure contribution quant au développement local. Cependant, le travail associatif nécessite à la fois l’expérience et la collaboration des différents acteurs pour mener à bien l’ensemble des projets mis en place. La nécessité de mener une réflexion globale sur une approche participative, qui ferait collaborer les différentes associations, s’est imposée d’elle même. Et cela a donné naissance au réseau local des unions associatives dans la préfecture d’Inzegane Ait Melloul. Une action de grande importance pour les intervenants dans le domaine.
Il aura fallu trois mois de débats, de rencontres et de réflexion pour que les intervenants dans le cadre associatif de la préfecture d’Inzegane Ait Melloul procèdent, enfin, à la création du réseau local des unions associatives. Une initiative qui répond au souci de doter la préfecture d’Inzegane Ait Melloul d’un tissu performant de gestion et de coopération associatives. Ce nouveau réseau aura donc pour mission d’assurer une meilleure collaboration en vue de promouvoir le travail associatif. Regroupant les différents intervenants dans le secteur délimité à Inzegane Ait Melloul, ce réseau peut constituer un terrain d’échange et de renforcement des programmes menés par les associations. Accompagné d’une stratégie de gestion permettant de mettre en place des projets de mobilisations qui prennent en considération les différents besoins de la région, ce réseau peut aboutir à son but escompté.
La création de ce réseau constitue également l’émergence d’une nouvelle approche participative. Le conseil administratif (18 membres) ainsi que le bureau exécutif (17 membres) de ce réseau ont été élus lors d’une assemblée générale organisée à l’occasion le 5 janvier à Dcheira. Dans le même cadre, les membres de ce réseau ont également mis en place le règlement interne régissant ce nouvel organe.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page