Agadir : Quelles opportunités face à la crise

Conférence internationale annuelle de l'Association des femmes chefs d'entreprises du Maroc C'est dans le cadre de l'instauration au sein de l'entreprise marocaine et dans le tissu économique du pays, en général, de la culture de proactivité par rapport à la crise et dans le but de la promotion de l'entreprise, en vue de lui permettre de faire face aux retombées de la conjoncture économique et financière mondiale, qu'a été organisée par l'Association des femmes chefs d'entreprises du Maroc, récemment, à Agadir, la conférence internationale annuelle de cet organisme, sous le thème «Quelles opportunités face à la crise».

Agadir : Quelles opportunités face à la crise

La séance d'ouverture de cette rencontre, ayant été présidée par Bouthayna Iraqui Houssaini, présidente de l'AFEM, a connu la participation d'Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime et président du conseil de la région SMD, et celle de Rachid Filali, wali de la région et gouverneur de la préfecture d'Agadir Idaoutanane. Ont, également, participé aux travaux de cette conférence, Elisabeth Millard, consul général des USA au Maroc et représentante du US Middle east partenership initiative MEPI, Martine Bennett, substituant Vital Voices, gérant le programme MENA Businesswomen's Network.

Le choix de la ville d'Agadir, pour abriter cette rencontre est justifié par la volonté du gouvernement de Sa Majesté le Roi de faire de cette cité et à travers le sud du Royaume une plateforme pour un décollage économique et social d'envergure. Ce choix est aussi dicté par la ferme résolution de l'AFEM d'opérer une large contribution à la promotion d'entrepreneuriat féminin au niveau de cette région.
Quant à la pertinence du thème, elle se manifeste dans la soumission du processus de promotion de l'entité et de lui procurer plus de sérénité pour combattre les conjonctures à ladite approche d'inspiration quasi keynésienne, permettant, entre autres, la préparation de l'environnement de l'entreprise lui prodiguant la possibilité d'évolution et d'investissement de nouvelles niches, dont l'apparition est dictée par les difficultés que connaissent, à l'ombre de la crise, les entreprises évoluant au sein même des pays développés.

Procédant à l'ouverture de cette conférence, Bouthayna Iraqui Houssaini, dans son allocution prononcée à cette occasion, a insisté sur la dotation de l'entreprise marocaine de proactivité, étant une qualité requise grâce à laquelle elle peut évoluer en dépit de la crise. Comme elle a invité les organisateurs à faire preuve de volonté de faire de cette conférence un champ fertile caractérisé par l'interaction et un espace d'échange fructueux, allant dans le sens d'armer l'entité marocaine de solidité et de résistance contre les effets de la conjoncture. C'est pourquoi l'AFEM a tenu, à travers la conférence d'Agadir, de prodiguer aux acteurs économiques nationaux l'occasion pour débattre autour des manifestations de la crise et de s'enquérir, bien entendu, des outils pouvant contribuer à apaiser son impact, à instaurer un rétablissement et un équilibre économique et financier d'envergure et permettant, par conséquent, d'appréhender la situation comme une occasion susceptible de créer de véritables opportunités de développement de l'entité marocaine. Bref, les participants aux travaux de cette rencontre sont appelés à la création de nouvelles perspectives pour l'entreprise marocaine de sorte à ce qu'elle puisse en tirer profit.

Il incombe de souligner que cette conférence a été structurée par des ateliers traitant des thématiques débauchant dans le fond de la crise. Et qui ont été co-animés par des spécialistes marocains et leurs homologues américains, dont Nancy Kamel, Pamela Millard et Kay Thompson. Elle a enregistré une implication forte, engagée et responsable des conférenciers, à travers l'échange et la discussion des impératifs que dicte la crise et des attentes de la communauté mondiale et des acteurs économiques et financiers marocains de relever ce défi. Il faut aussi le rappeler, cette rencontre a connu la participation de plus de 200 conférenciers, dont des Américains, des Algériens, des Tunisiens, des Jordaniens et des Égyptiens.

Les institutions marocaines, ayant pris part à cet événement, ont saisi l'occasion pour la présentation et la suggestion, en corrélation, des outils et des procédures d'accompagnement et de soutien à l'entreprise, déjà mis en vigueur au Maroc.
Cette rencontre est, sans aucun doute, une traduction de l'AFEM et l'US Business Middle east partenership initiative (MEPI) s'assignant, primordialement, le développement et la promotion de l'entrepreneuriat féminin et la pérennisation de la large émancipation de cette dernière et de sa contribution significative dans le développement du tissu économique dans les pays de la région MENA.


Jardin Ibnouzaydoune
Un projet premier de son genre, au niveau du Royaume, est en cours de réalisation à Agadir. Il s'agit de la dotation du jardin Ibnouzaydoune d'une pelouse qui sera arrosée par des tuyaux poreux fixés dans le sol et altérant les racines du gazon, sans entraîner des fuites sur la surface de la pelouse. Cette expérience-pilote a été déjà entamée dans divers coins du monde et a été ornée de succès. Ses atouts se résument dans l'économie de l'eau et le renforcement des racines du gazon, dont l'implantation s'opérera juste après l'installation des tuyaux qui alimenteront la pelouse à partir d'un large bassin au cœur duquel une fontaine fera jaillir l'eau et enjolivera le jardin.

Le président du conseil municipal d'Agadir, Tariq Kabbaj a déclaré que ce projet dont la municipalité est le maître d'ouvrage et dont l'apport technologique est considérablement important est entrepris à titre d'essai par un opérateur allemand et il a promis qu'en cas de sa réussite il sera généralisé sur les autres jardin de la ville. Nous espérons que monsieur le maire compte généraliser cette technologie sur les pelouse des stades de foot-ball, sachant que la cité est en cours de dotation d'une infrastructure footballistique de grande envergure et dont la pelouse est censée être prise avec beaucoup de soin. Ce projet contribuera, sans doute, à l'embellissement de la cité et à la création d'un espace de détente et de promenade dont les habitants de la ville ont vachement besoin.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page