Agadir / tourisme: les détails du nouveau contrat-programme

Un investissement de 27,53 milliards de Dh 56 projets identifiés pour diversifier le produit

Un investissement de 27,53 milliards de Dh 56 projets identifiés pour diversifier le produit

La destination Agadir et sa région sont promises à un beau développement. Ce sont du moins les ambitions des acteurs locaux comme au niveau central à travers le contrat-programme régional qui projette le Souss-Massa-Draâ à l’horizon 2020.

La feuille de route en matière de diversification du produit définie en concertation avec les différentes parties concernées, et dont L’Economiste détient copie, promet un véritable enrichissement de l’offre touristique régionale. Et ce, à travers 56 projets identifiés. Douze d’entre eux sont structurants et 44 sont complémentaires. Le tout nécessitera un investissement global estimé à 27,53 milliards de DH, est-il indiqué.

Parmi les dossiers phares sur le plan structuration de l’offre, figurent bien sûr le projet de Taghazout, mais aussi l’aménagement de plusieurs éco-resorts dans le parc national Souss Massa. Il devrait offrir à terme 1.800 lits après un investissement de l’ordre de 3,6 milliards de DH par des acteurs privés. Pour l’heure, six sites potentiels d’une superficie de 345 ha ont d’ores et déjà été identifiés à l’intérieur du parc.

Le but de la démarche est de créer une nouvelle génération de produits balnéaires ancrés dans la nature et la culture locales. Dans ce même objectif, il est aussi envisagé de mettre sur pied la station touristique de Tifnit. Le foncier identifié pour la réalisation de cette station représente une superficie de 200 ha. Son aménagement devrait débuter en 2017 pour une durée des travaux de trois ans. Il nécessitera un investissement de 400 millions de DH porté entièrement par des opérateurs du secteur privé.

Pour réaliser la station touristique d’Aghroud, autre projet structurant du contrat-programme touristique du Souss-Massa-Draâ, ce sont 9,9 milliards de DH qui seront investis. Le tout pour réaliser, entre 2015 et 2025, 12.000 lits sur une superficie de 594 hectares. A Ouarzazate, ce sont 374 ha qui vont être aménagés aux abords du barrage El Mansour Dahbi dans la commune rurale de Tarmigt pour implanter une station. Le chantier devrait démarrer en 2015 pour offrir, à l’horizon 2020, 1.800 lits avec un investissement de 2,5 milliards de DH entièrement porté par le secteur privé. Au nord d’Agadir, précisément à Tama Ouanza, c’est une cité de loisirs combinée à une offre d’hébergement de luxe qui est au programme sur 157 ha.

Les travaux devraient démarrer en 2016 pour réaliser entre 2.000 et 4.000 lits hôteliers de type 4 à 5 étoiles. L’investissement total pour ce projet est estimé à 4 milliards de DH. Pour l’heure, la Société marocaine d’ingénierie touristique (Smit) doit s’atteler à trouver les investisseurs pour ce projet. Pour ce faire, un appel à manifestation d’intérêt devrait être lancé dès 2013. C’est à cette échéance que devrait être opérationnelle la station Biladi d’Imi Ouaddar au nord d’Agadir.

Pour rappel, ce projet, dédié à doper le tourisme national dans la région, offrira à terme 5.000 lits. L’enjeu principal pour la région à travers tous ces projets structurants est de développer son offre balnéaire conjuguée à la mise en valeur de son produit culturel avec pour objectif principal de se distinguer par rapport à la concurrence à l’échelle internationale. Reste plus qu’à passer au concret. Les ambitions sont en tout cas là.

Développement durable

Le programme éco-développement durable est un autre projet structurant du contrat-programme touristique du Souss-Massa-Draâ. Il est question à travers ce dossier de préservation de l’environnement et du patrimoine régional. Dans ce contexte, il s’agit de la protection des plages et des embouchures des oueds, mais aussi de la réhabilitation des ksours et kasbahs, entre autres. Outre les projets structurants, les chantiers complémentaires au nombre de 44 s’articuleront autour de l’animation, des sports et loisirs ainsi du développement de niches à forte valeur ajoutée. Il s’agit sur ce plan de mettre en place des infrastructures permettant d’accueillir de grands événements internationaux.

Dans ce contexte, deux grands projets sont prévus pour un investissement total de 522 millions de DH. Il s’agit de développer la sablothérapie à Zagora à travers un centre de soins médicaux accompagné d’une structure d’hébergement, et de mettre en place un palais des congrès à portée internationale à Agadir.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page