Agadir : Un Khalifa au-dessus de la loi

A «Souk El Had» à Agadir, un représentant des autorités, le Khalifa A.K, fait fi des orientations démocratiques comme cela figure dans les consignes du ministère de l¹Intérieur. Les appels vibrants des forces vives du pays pour faire du rendez-vous du 7 septembre un moment fort pour la consolidation de la démocratie dans notre pays, ce Khalifa semble n¹en avoir cure.
Ainsi, depuis le lancement de la campagne électorale, le bonhomme ne cesse de faire pression sur une frange de la population des plus faibles, à savoir les commerçants et les marchants ambulants de « Souk El Had ». Dans l¹enceinte comme à l¹extérieur du souk, rares sont ceux qui échappent aux menaces et intimidations du khalifa. Son but avoué, qu¹il déclare sans vergogne d¹ailleurs, est de diriger leur vote en faveur d¹un parti.
Les agissements répréhensibles de ce Khalifa, que l¹on croyait révolus, portent atteinte à l¹image du pays qui aspire à rompre avec un passé pas du tout reluisant.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page