Agadir/Formation: Le Forum Emploi pas assez régional

- Selon le public, les opportunités de la région pas mises en valeur

- La 8e édition a drainé près de 10.000 visiteurs

La huitième édition du Forum de la formation et de l’emploi, qui s’est tenue en fin de semaine dernière à Agadir, a drainé beaucoup de jeunes. Selon les organisateurs, la manifestation a enregistré près de 10.000 visiteurs. Bien plus que les précédentes éditions. Au point que les locaux de la Chambre de commerce semblaient vraiment exigus.
Organisée par la Chambre de commerce d’Agadir et l’agence de communication Souss Graphics, la manifestation a gagné en maturité et notabilité. Un succès qui se mesure par le nombre d’exposants, en relation avec les secteurs de la formation et de l’emploi, et de visiteurs plus importants chaque année.
La rencontre a été marquée également par plusieurs tables rondes. Dommage là aussi que les conférenciers n’aient pas pensé à régionaliser le débat en apportant un peu plus d’informations sur les formations et métiers d’avenir à l’horizon 2012 dans le Souss. En raison de l’activité économique d’Agadir et des secteurs que la zone abrite, il y a fort à dire sur ce plan surtout que de nombreux investissements sont en cours de réalisation et qu’ils sont porteurs de milliers d’emplois.
Certes, Agadir connaît comme les autres villes les mêmes problèmes en matière de compétences. Dans cette région aussi on n’anticipe pas assez les besoins. Déjà le BTP connaît une forte demande en ressources humaines car les projets immobiliers fleurissent dans la cité.
Le secteur du tourisme sera sûrement un autre secteur où le problème de la main-d’oeuvre se posera avec le plus d’acuité. De fait, dans la ville d’Agadir, les besoins en personnel pour le secteur hôtelier sont estimés à 10.481 emplois à l’horizon 2015. Pour couvrir la demande, il est prévu de former, entre 2007 et 2015, 13.959 jeunes aux métiers du tourisme. Les établissements institutionnels du ministère du Tourisme de la ville devraient fournir à terme 300 spécialistes. L’Office de la formation professionnelle et les établissements privés devraient générer, respectivement, 739 et 515 lauréats. Par ailleurs, pour optimiser l’offre, un centre de formation par apprentissage a été mis en place à l’hôtel Beach club. Enfin, il ne faut pas oublier sur ce plan la création, en 2005, de l’académie du groupe Accor.
Mais le problème sera-t-il pour autant résolu? Les opérateurs n’en sont pas sûrs dans la mesure où l’Anapec continue à organiser l’émigration des compétences vers les pays européens.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page