Agadir/réforme portuaire : les agents maritimes montent au créneau

Le port d’Agadir est de l’avis des exportateurs une des plateformes multiservices qui fonctionnent plutôt bien. Aussi les opérateurs se rangent du côté des manutentionnaires et se posent la question sur l’intérêt de cette concession.

Agadir/réforme portuaire :
les agents maritimes montent au créneau

Branle-bas de combat dans le milieu des agents maritimes à Agadir. La profession porte le brassard depuis lundi dernier pour protester contre le lancement d’un appel à la concurrence de l’Agence nationale des ports (ANP) pour la concession du terminal nord du port d’Agadir. Pour eux, cet appel d’offres annonce la fin de leur entreprise.
Depuis son lancement, ils n’ont cessé d’interpeler le ministre de tutelle sur leurs inquiétudes mais aucune suite n’a été donnée à leurs courriers, avancent-ils. Une source institutionnelle bien informée qui préfère garder l’anonymat souligne toutefois que des rencontres ont été tenues à Agadir avec les concernés et que les sociétés en question peuvent aussi soumissionner audit appel d’offres. Pour les agents maritimes, cela relève cependant presque de l’impossible. Selon eux, le délai entre le retrait du cahier des charges et la date de dépôt est très court. Ils pointent du doigt aussi «la disproportionnalité du partage parcellaire entre le terminal nord soumis à la concession et celui dédié à Marsa Maroc». «Le non-achèvement des travaux d’extension du terminal rend difficile également la soumission à l’appel d’offres», indiquent-ils. Mais ce n’est pas tout. «Cet appel d’offres ne s’accommode guère avec le sort réservé aux investissements au port d’Agadir en batiments et matériels, consentis par l’ensemble des manutentionnaires de bord et qui dépassent de loin les 80 millions de DH», soulignent les agents maritimes. «Quid de nos fonds de commerce et des 500 emplois directs qu’ont générés les dix entreprises de la filière ?», renchérissent-ils. Ce qu’ils demandent pour le moment, c’est notamment «le report de cet appel d’offres au moins jusqu’à l’achèvement des travaux d’extension dudit terminal pour une meilleure visibilité sur le site». Ils réclament également la mise en place d’un comité mixte pour réfléchir tous ensemble à la sauvegarde de leurs intérêts. Pour l’heure, l’ANP a réagi à leur mouvement. Une rencontre était au programme hier dans l’après-midi avec les représentants de l’établissement à Agadir.
A l’heure où nous mettions sous presse aucune information n’a été communiquée sur les décisions prises à l’issue de cette réunion.  Quoi qu’il en soit, ils campent sur leur position et menacent d’arrêter leur activité. Les retombées sur les exportations et les importations au niveau du port seraient désastreuses, c’est le moins que l’on puisse dire, souligne un opérateur économique.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page