Agadir/tourisme: Un plan de relance pour la destination

· Promotions, éductours… les grands axes de ce programme · Une enveloppe de 20 millions de DH allouée · De nouvelles liaisons aériennes à l’étude

Agadir/tourisme: Un plan de relance pour la destination LES professionnels du tourisme d’Agadir réagissent à la récession économique qui frappe de plein fouet le secteur à travers le monde. Pour faire face, les opérateurs ont concocté, en accord avec le ministère du Tourisme et l’Office marocain du tourisme, un plan de relance de la destination. Parmi les dispositions retenues figurent des actions en faveur du tourisme national, soit une réduction de 50% sur les tarifs de prestations hôtelières pour les nationaux et résidents au Maroc pour la période du 20 décembre 2008 au 30 juin 2009. Une réduction de 50% est aussi proposées sur les ventes par Internet. Parallèlement des «actions spéciales coup de cœur», des réductions en période de basse saison sont aussi envisagées. En outre, le conseil régional d’Agadir-Souss-Massa-Draâ prendra en charge en 2009 l’hébergement et la restauration de 5.200 agents de voyages, journalistes, reporters et équipes de TV. Selon Abderrahim Oummani, président du CRT, la contribution totale des professionnels est de 20 millions de DH. Pour des opérateurs, cette dépense se justifie pleinement pour passer le cap de 2009. Pour l’heure, les chiffres de l’activité 2008 laissent pantois. La destination a enregistré, en 2008, un recul de -2,82% en termes d’arrivées et de -5,74% en nuitées comparativement à 2007.
Pour Guy Marrache, président du groupe Tikida, le maintien de l’activité passe également par une promotion appropriée. L’offre en animation doit s’améliorer. Certes, de nombreux efforts ont été réalisés sur ce plan et on est loin du vide culturel d’il y a quelques années.
La faiblesse du transport aérien est aussi un frein au développement de l’activité. Ainsi, le lancement par la compagnie aérienne Ryanair, en novembre dernier, de deux vols/semaine, reliant directement Londres à Agadir, remonte le moral des professionnels. Cela permettra le retour des Britanniques dans la station balnéaire. Pour Abderrahim Oummani, ce vol devrait passer à quatre fréquences par semaine dès novembre 2009.
Par ailleurs, les opérateurs locaux souhaiteraient développer d’autres connexions aériennes directes. Selon, Salah-Eddine Benhamane, président de l’Association de l’industrie hôtelière (AIH), les professionnels comptent sur Royal Air Maroc pour la mise en place de vols directs entre Agadir et la Pologne, la Suisse et Londres. Le dossier est à l’étude auprès de la compagnie.

Capacité à renforcer

DANS la ville, on recense près de 4.000 lits à mettre à niveau. En 2007, sur la base d’un diagnostic, près de 5.000 lits étaient jugés comme mal exploités.
Une étude de repositionnement avait été menée, mais les opérateurs concernés n’ont pas voulu tous suivre ses recommandations. Aussi, malgré ses 26.200 lits, aujourd’hui on peut dire que la station manque encore de capacité car une partie du produit de la ville tend en effet à vieillir sans être rénovée et ne correspond plus aux attentes des visiteurs et à celle des tour-opérateurs.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page