Agadir/Université : Les étudiants font la promo de l’artisanat

· 1re édition des «Artisanales d’Agadir»
· Le secteur représente 8% du PIB régional

Agadir/Université : Les étudiants font la promo de l’artisanat

Les étudiants de l’université Ibn Zohr s’intéressent à leur environnement économique. Dans le but de promouvoir l’artisanat marocain dans une perspective de commerce équitable, les étudiants du master spécialisé en tourisme et communication ont organisé la semaine dernière la première édition des «Artisanales d’Agadir». C’était une occasion pour rapprocher créateurs, producteurs et professionnels de l’artisanat.

«Travailler sur l’artisanat est un choix qui nous permet de nous ouvrir sur notre environnement immédiat», avance Amine Hammi, l’un des initiateurs du projet.

Selon lui, l’objectif est d’attirer l’attention sur la réalité et les perspectives de développement énorme que peut offrir ce domaine. De fait, dans la région Souss-Massa-Draâ, l’artisanat, étroitement lié au tourisme, se positionne entre l’agriculture et l’industrie moderne. Le secteur représente 8% du PIB et génère un chiffre d’affaires global annuel dépassant les 100 millions de DH. Il réunit 9.760 unités artisanales qui emploient quelque 21.560 personnes. Au nombre de 82, les coopératives de la filière actives dans la région interviennent dans des domaines aussi divers que le cuir, le bois, le textile et les métaux. Par ailleurs, la région Souss-Massa-Draâ possède sept centres de formation avec une capacité d’accueil de 465 apprentis.

Ainsi, les journées artisanales sont une occasion de mettre en valeur les produits et métiers traditionnels qui jouent un rôle dans le développement économique durable. «Nous voulons sensibiliser le public en sollicitant son regard», précise Lamyae Hazam, étudiante. Pour cette première édition, selon les organisateurs, près de 7.000 visiteurs ont afflué pour découvrir le savoir-faire d’une quinzaine d’exposants. En outre, une conférence a mis en exergue des aspects du développement des techniques artisanales et leur impact positif sur l’environnement. Pour les participants à la rencontre, l’artisanat est une condition incontournable pour un développement touristique durable. Pour eux, il est impératif d’encourager la créativité et l’originalité des artisans en créant une dynamique entre eux. Il s’agit aussi d’accompagner le ministère de l’Artisanat dans sa stratégie 2015. A noter que la filière professionnelle «Tourisme et communication» a été créée en 2005. Elle est considérée comme un pôle de compétences en matière de formation des métiers du tourisme et communication. Son optique est de répondre aux besoins de ces deux secteurs aussi bien au niveau régional que national.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page