Ammouri M’Barek à l’institut Français d'Agadir le 3 octobre

Ammouri M’Barek est considéré comme le rénovateur de la chanson amazighe marocaine contemporaine.
Il crée un groupe, Ousman, en 1973. Après cinq années de succès qui le mènent sur les scènes européennes, Ousman disparaît. Ammouri M’Barek poursuit sa carrière en solo et enregistre rapidement son premier album. Tout au long de son itinéraire musical, Ammouri M’Barek ne cesse d’innover et d’explorer les rythmes traditionnels et modernes.
Il interprète également les textes des grands poètes contemporains amazighs : Azayko, Moustaoui, Akhiyyat...
Parmi les thèmes récurrents chantés par Ammouri M’Barek, figurent notamment l’identité amazighe, l’amour, l’errance et l’exil.
Lors du premier Festival de la chanson marocaine, en 1985 à Mohammedia, il obtint le troisième prix en interprétant un poème de Ali Azayko.
Ammouri Mbarek est devenu ainsi le premier chanteur amazigh à se produire avec un orchestre moderne.
Sa dernière collaboration avec Ali Chouhad, l’érudit chanteur poète du groupe Archach, a été un succès auprès d’un large public, qui n’a pas oublié “Tayyuga”, “Talalit n wussan”, “Mamenk ur yalla”, “Talalit”, “Urti n lluz”, “Taghlaghal” ou encore “Adjar n tudert”.
Son dernier album « Ifoulki » a été édité, en 2006, avec le soutien de l’association Timitar.

En partenariat avec l’association Anir

Mercredi 3 octobre à 20h30
Institut Français
ifagadir.org

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page