Appel à retirer les peines de prison du Code de la presse

Le président du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a appelé à annuler les peines de prison pour délits de presse au Maroc, lors d'un meeting de solidarité avec un journaliste emprisonné à Casablanca.

"Nous sommes contre les peines privatives de liberté et nous demandons que soient notamment retirés du Code de la presse actuel les articles punissant les atteintes aux +valeurs sacrées+, à savoir l'islam, l'intégrité territoriale et la monarchie", a déclaré à l'AFP le président du SNPM, Younès Moujahid.

Dans un rapport publié samedi, le SNPM, affirme qu'"il n'y a pas de réelles garanties pour l'exercice de la liberté de la presse au Maroc, en dépit de l'existence de lois et d'un discours officiel qui affirme son attachement à la liberté d'expression et aux droits de l'Homme".

M. Moujahid a réclamé la libération du journaliste marocain Mustapha Hormat Allah qui purge une peine de sept mois de prison ferme pour diffusion en 2007 de "documents confidentiels" sur la lutte antiterroriste au Maroc, dans l'hebdomadaire arabophone Al Watan Al An.

"Nos coeurs sont avec toi et nous ne t'oublierons pas", a déclaré M. Moujahid lors de ce meeting auquel participaient des journalistes maghrébins qui avaient participé vendredi à une rencontre sur la situation de la presse au Maghreb.

Le journaliste algérien Mohamed Benchicou, qui avait purgé une peine de deux ans de prison en Algérie pour des critiques du régime, a dénoncé des "attaques contre la liberté de la presse au Maghreb". "Dans nos pays, la presse libre est en train de naître dans la douleur certes, mais son essor est inéluctable", a-t-il déclaré à l'AFP.

Abdelilah Benabdeslam, vice-président de l'Association marocaine des droits humains (AMDH), a appelé à "démocratiser les média publics, annuler les peines privatives de liberté pour les journalistes et adopter une loi sur le droit d'accès aux informations".


0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page