Autoroute Agadir-Marrakech: Les détails des travaux

 Autoroute Agadir-Marrakech: Les détails des travaux Les usagers de la route reliant Marrakech à Agadir sont impatients. La circulation est difficile et ils attendent la mise en service de l’autoroute. Qu’ils soient rassurés: l’aménagement de l’autoroute Agadir-Marrakech est sur la bonne voie et son achèvement est toujours programmé pour fin 2009. C’est du moins ce qu’assure le directeur régional de l’équipement à Agadir, Abderrahim Ennourbi. Pour l’heure, selon le responsable, les travaux, lancés début 2006, vont bon train.
Rappelons que le projet d’un coût de 6,2 milliards de DH et d’une longueur de 240 km a été attaqué par ses deux extrémités. Ainsi, plusieurs tronçons sont en chantier actuellement. L’un des premiers lots lancés est long de 33 km et vise à contourner la ville de Marrakech. Ce tronçon, qui relie Sidi Bou-Othmane à Sidi Zouine, a été confié au groupement Hajji-Sefiani et aux égyptiens Arab Constractors. Pour le moment, les travaux sont réalisés à 50%. Ils devraient être achevés en juillet 2008. Et à la fin de la même année, quelque 100 km d’autoroute seront livrés. Le reste, soit 140 km, devrait être terminé pour fin 2009.

En fait, plusieurs entreprises sont engagées dans la réalisation de l’axe autoroutier. Le groupement Burhan, entreprise koweitienne, a été ainsi chargé d’aménager 55 km dont la finalisation est programmée pour fin 2008. Sur ce tronçon, qui relie Sidi Zouine à Chichaoua, il est question également de construire trois viaducs au-dessus des oueds Tensift, N’fiss et Bou Lakrass. Selon Ennourbi, les trois ouvrages en cours de finition ont été confiés à l’entreprise marocaine Houar. Celle-ci, avec les sociétés Seprob et SNCE, est également engagée sur le tronçon Chichaoua-Immintanout. Les premiers coups de pioche viennent de commencer et doivent être bouclés en 2009.

Dans le tracé de l’autoroute Agadir-Marrakech, c’est à partir d’Immintanout que les travaux seront les plus difficiles à réaliser. Là, la voie traverse le Haut-Atlas, une zone très montagneuse. Aussi, plusieurs entreprises seront mises à contribution pour surmonter cette difficulté géographique. Déjà la société portugaise, Technovia, a pris en charge l’aménagement de 13 km à partir d’Immintanout. Pour l’heure, les travaux de terrassement sont en cours de réalisation.
.Parallèlement, la percée d’un tunnel de 550 m linéaires est programmée. La société qui mènera cet ouvrage sera bientôt connue.
En attendant, le tronçon de 46 km jusqu’à Argana est en cours d’aménagement. Confié à l’entreprise chinoise Covec, il vient de démarrer et devrait être finalisé fin 2009. Quant à la bretelle reliant Argana à Ameskroud (46 km), celle-ci est également programmée pour la fin 2009. C’est l’entreprise turque Dogus qui est aux commandes du chantier.

Liaison express
La voie express reliant Chichaoua à Essaouira sera également achevée fin 2009. Les travaux ont démarré cette année. 500 millions de DH seront mobilisés pour réaliser 119 km.

A noter, par ailleurs, qu’à partir d’Ameskroud, les travaux réalisés à 20% sont presque à l’arrêt, car le groupement Planium-Mostagradnja -une société serbe- connaît quelques problèmes financiers. Le directeur régional de l’équipement rassure toutefois: elle sera prête pour mars 2008. Tout comme la pénétrante d’Agadir, de 12 km, qui a été confiée à la société marocaine Swtrap.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page