Best Western s’installe au Maroc

Best Western s’installe au Maroc L’arrivée de l’e-tourisme a bousculé les habitudes, renversé les tendances. Internet offre plus de choix, permet de comparer les prix et raccourcit les distances. Les stratégies de distribution multicanal se sont vite multipliées et cette mise à niveau est devenue quasi impérative pour les hôteliers marocains. L’installation de la première marque hôtelière, Best Western, au Maroc pourrait bien contribuer à faire évoluer l’offre touristique à travers un réseau renforcé composé de centrale de réservation et de GDS...

Des mots nouveaux, une technologie performante qui a surtout l’avantage d’être accessible à large échelle. « Best Western est relié à 3 principales sources de réservation. D’abord, les réservations téléphoniques Best Western, puis les GDS (Global Distribution System) connectés aux 4 CDS : Amadeus, Sabre, Appolo, Galileo, World Span, et enfin le site, un des plus performants au monde », explique-t-on du côté de la chaîne hôtelière. La diversité de l’offre Best Western est son principal axe de différenciation, mais pas seulement.

Forte d’un réseau de 4000 hôtels disséminés dans 85 pays, Best Western est considéré comme le première centrale de réservation au monde. « L’année dernière, nous avons connu une croissance de plus de 40% des réservations sur le Net. En 2007, notre site a réalisé un chiffre d’affaires de 1,4 million de dollars/jour », précise Waele Al Saqqaf, directeur développement Maroc. L’installation du nouveau venu au Maroc pourrait bien « tirer le métier du tourisme vers le haut », estiment les professionnels. Car le géant hôtelier a un droit de regard sur la qualité. « Notre valeur ajoutée, c’est d’avoir l’assurance d’une qualité certifiée Best Western, que ce soit au Maroc, en Asie ou aux Etats-Unis. Nous accordons aussi une attention particulière à la formation de nos collaborateurs », renchérit le directeur.

La formule proposée est toute simple. « On apporte une enseigne, un support commercial à des hôtels indépendants qui gardent leur propre gestion. Un hôtel marocain, géré par un Marocain, passe sous une enseigne connue et reconnue pour ses normes et ses services qu’on peut retrouver dans tous nos hôtels à travers le monde », explique Gérard Claudel, président de Best Western France.

L’offre de la marque s’appuie sur la complémentarité entre les deux partenaires. Chacun apportant de la valeur ajoutée à l’autre. Le taux de commissionnement est fixé à 7% pour toute réservation effectuée sur le site. De son côté, l’hôtelier continue de « commercialiser son produit par ses propres moyens ». S’associer à Best Western, c’est aussi un argument marketing de taille. Car, au niveau international, le mastodonte a généré en 2005, plus de 420 millions de dollars. Après la labellisation du Toubkal de Casablanca, la chaîne hôtelière veut renforcer sa présence au Maroc. « Marrakech est notre destination phare. Mais nous misons aussi sur Agadir, Rabat, Fès, et nous avons également de bons contacts à Saïdia. Le but est de signer avec au moins 5 hôtels d’ici la fin de l’année », confie le président de la filiale française.

Qu’est-ce que les GDS ?

Les GDS sont des plates-formes électroniques de gestion des réservations qui permettent de connaître l’état du stock des différents fournisseurs de produits touristiques (compagnies aériennes, chaînes d’hôtels, sociétés de location de voiture, tour-opérateurs...) et de réserver à distance. En clair, ce sont des services de commerce électronique très performants. Aujourd’hui, on en dénombre une quinzaine.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page