Bladibox, le Maroc au téléphone

Les appels internationaux sont en voie de démocratisation. C'est en tous cas la volonté de la société Bladiphone qui a mis au point un petit boîtier, la "bladibox", permettant aux clients d'utiliser la puissance du net et faisant l'économie de la charge d'établissement d'appel afin de téléphoner à l'international. Premier marché de "bladibox": le Maroc.

"Les cartes prépayées sont de fausses bonnes affaires", affirme Eric Thomas. "On attire souvent les migrants avec des prix discount qui se révèlent de vraies arnaques: la minute de communication n'est pas chère, mais en réalité la charge d'établissement d'appel est monstrueuse et le numéro à appeler commence par décrocher et raccrocher, le client étant taxé chaque fois." A partir de ce constat, ce trentenaire plein d'allant vient de partir à la conquête des communications entre la France et le Maroc.

Née de l'alliance entre Wana, deuxième opérateur de téléphonie fixe marocain (plus d'un million d'abonnés), et Phone Systems & Network, entreprise française cotée sur Alternext, leader de la téléphonie sur internet avec près de 200 000 utilisateurs, Bladiphone a signé ses premiers contrats la semaine dernière. "Grâce à la "bladibox", un petit boîtier de voix sur IP à connecter à son modem et à sa ligne de téléphone, nous mettons à disposition de nos clients une ligne privilégiée, dotée d'un numéro d'appel marocain utilisable depuis leur domicile grâce à la puissance d'internet", vante Eric Thomas. "L'offre est attractive en matière de prix comme de qualité des connexions", poursuit-il. Et donne accès à un numéro marocain qui permet d'être joint à moindre coût par ses proches résidant au Maroc. Eux-mêmes ne paient alors que le prix d'une communication vers un fixe marocain.

L'abonnement "Bladi Access Maroc" à 4,90 euros mensuels permet par exemple d'appeler un fixe marocain pour 15 centimes d'euro la minute en bénéficiant d'une facturation à la seconde, et pour 25 centimes par minute quand il s'agit d'un mobile marocain. On est loin des tarifs pratiqués dans les téléboutiques ou par les opérateurs habituels. Un appel de cinq minutes et quatre secondes vers un fixe marocain passé à 20 heures coûte ainsi 76 centimes d'euro via Bladiphone, contre 1,79 euros avec France Télécom et 1,12 euros avec l'offre de la Freebox.

La société franco-marocaine vise les 100 000 abonnés d'ici un an et souhaite s'attaquer ensuite à d'autres pays comme l'Algérie, la Tunisie ou le Sénégal. La démocratisation des appels internationaux se poursuit.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page