Casablanca séduit les touristes

- Nuitées: avec +7% annuel, la ville fait mieux que Marrakech et Agadir

- Les nouveaux hôtels prennent des parts de marché aux anciens

OUI, Casablanca est une ville touristique. Elles est la troisième destination nationale en termes d’arrivées et probablement la première en chiffre d’affaires», insiste Saïd Mouhid, directeur général du Centre Régional de Tourisme. A fin mars 2008, la capitale économique a reçu 56.402 touristes et 156.000 sur le premier trimestre de l’année. L’évolution en glissement annuel est de 8%.
Côté nuitées, Casablanca semble aller à contre-courant. La ville affiche de belles performances tandis que la tendance nationale est à la baisse. En mars 2008, le nombre des nuitées réalisées dans les établissements touristiques classés a enregistré une augmentation de 5% par rapport au même mois de l’année 2007, soit 118.226 nuitées. Les villes leaders enregistrent, elles, des contre-performances manifestes: -8% à Marrakech et -16% pour Agadir. La moyenne nationale est négative: -6%. La comparaison par trimestre montre que la croissance des nuitées au niveau de Casablanca est de 7% en glissement annuel alors qu’elle est en baisse de 4% au niveau national. Le cumul des nuitées pour le premier trimestre 2008 atteint 334.482 à fin mars.Cette amélioration de la demande a profité le plus aux hôtels 4 et 5 étoiles. Ces derniers se partagent 58% des nuitées. Mais, face à la concurrence montante des 3 étoiles, les hôtels 4 et 5 étoilent voient leur succès chuter. En variation annuelle: le nombre des nuitées passées en 4 étoiles perd 4 points alors que les hôtels 5 étoiles ont perdu 18 points. En revanche, le taux d’occupation des 3 étoiles a explosé en enregistrant une variation annuelle positive de 65. Autre indicateur, le taux d’occupation. Curieusement, celui-ci enregistre une baisse qui contraste avec la vigueur des nuitées. En effet, «le taux d’occupation des établissements classés à Casablanca a reculé de 10 points par rapport à mars 2007», indiquent les données de l’Observatoire de tourisme. Même tendance en glissement annuel: le taux d’occupation a enregistré une diminution de 10 points par rapport à la même période de l’année précédente, partant de 58% en mars 2007 pour s’arrêter à 48% à fin mars 2008. «Cette situation paradoxale, entre un nombre de nuitées en augmentation et un taux d’occupation en baisse, peut être expliquée par l’augmentation des capacités d’accueil de la ville. «Les nouvelles ouvertures d’hôtels sont venues grignoter des parts de marché aux structures déjà existantes», explique Mohammed Jebroun, délégué régional du ministère du Tourisme à Casablanca. Cette tendance est appelée à s’accentuer puisque l’on ne recense pas moins de 36 nouveaux hôtels en chantier.


0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page