Comanav : Fin du processus de privatisation

Jacques Saadé, président et fondateur du groupe CMA-CGMAprès avoir remis un chèque de 2,25 milliards de dirhams à l’Etat, Jacques Saadé, président et fondateur du groupe CMA-CGM, est officiellement le nouvel acquéreur de la Comanav.

Tapis rouge pour le Franco-libanais Jacques Saadé, président du groupe CMA-CGM. La Comanav, rénovée, a accueilli, lundi en fin d’après-midi, son nouvel acquéreur dans une ambiance festive qui a rassemblé des ministres, des hommes d’affaires et bien d’autres opérateurs économiques. Après avoir remis les chèques de la cession de la Comanav à l’Etat marocain, dans la matinée à Rabat, M. Saadé a franchi ainsi pour la première fois le siège de la Compagnie marocaine de navigation à Casablanca. Pour rappel, la valeur de la cession au groupe français CMA-CGM est de 2,25 milliards de dirhams. Ce groupe se présente comme étant le troisième armement mondial de transport maritime en conteneurs et le premier en France.
«Cette opération permet au groupe CMA CGM de renforcer ses positions à la fois en matière de transport maritime de marchandises et d’activités portuaires au Maroc. La logique de complémentarité géographique de cette acquisition permettra d'offrir un service complet aux clients du groupe CMA CGM et à ceux de la Comanav sur l’axe Maroc-Europe en cargo et sur la Méditerranée en passagers», explique-t-on.
«La cession de la Comanav est une opération majeure qui s'inscrit en ligne droite de sa stratégie visant à diversifier ses activités, notamment le transport de passagers, les opérations portuaires et à renforcer sa présence dans le bassin méditerranéen», selon le ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou, également présent lors de cette cérémonie.
«L'opération de privatisation intervient à un moment où le secteur portuaire vient de connaître une profonde mutation suite à sa libéralisation et son ouverture à la concurrence», a-t-il indiqué lors de la remise des chèques en tenant à qualifier cette opération de cession de «bonne affaire».
Pour sa part, le président de CMA-CGM a annoncé que son groupe a, d’ores et déjà, tracé les jalons du projet de développement de la Comanav, notamment en ce qui concerne le transport par conteneurs. En fait, M. Saadé a fait l'engagement d'acquérir une quarantaine de navires. Il a également appelé «les responsables marocains à développer le rail, complément important du transport, en vue de faire du Maroc un pays incontournable du transport».


Qui est Jacques Saadé ?

Jacques Saadé est né en 1937 à Beyrouth. Diplômé de la London School of Economics, il reprend l’affaire familiale au décès de son père. En 1978, à la suite de la guerre du Liban, M. Saadé s’installe en France et créé la Compagnie maritime d’affrètement (CMA) à Marseille.
En 1996, CMA rachète la CGM (Compagnie générale maritime) à l’occasion de sa privatisation. La fusion des deux groupes est achevée en 1999.
Depuis 1986, M. Saadé est président de la Chambre de commerce franco-libanaise. Il est également officier de «l’Ordre du Cèdre» et chevalier de la Légion d’Honneur.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page