Création d’un fonds pour les PME marocaines

La BEI, la Banque centrale populaire, la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMA) et la BMCI lancent AlterMed Maghreb, un fonds de capital investissement dédié aux PME marocaines.


Le fonds de capital investissement, AlterMed Maghreb, vient de voir le jour. Lancé par la Banque européenne d’investissement (BEI), ce fonds dédié aux PME marocaines est initié également par la Banque centrale populaire, la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMA) et la Banque marocaine pour le commerce et l’industrie (BMCI). Ces établissements accompagnent en fait la constitution du compartiment marocain d’AlterMed et la création de l’équipe d’investissement d’AlterMed à Rabat, «Viveris Istithmar ». En effet, AlterMed est composé de trois compartiments répartis géographiquement, en plus d’un compartiment dit nourricier donnant accès à un panier des trois autres. Il s’agit d’AlterMed Maghreb, dédié au Maroc, d’AlterMed Alternative Private Equity Fund (APEF), couvrant principalement la Tunisie et pouvant intervenir de manière ponctuelle en Algérie et en Égypte, et d’AlterMed Turkey, dédié à la Turquie. Dans un communiqué de la Banque centrale européenne, on annonce que la BEI investit 11 millions d’euros dans le compartiment marocain, AlterMed Maghreb, et le compartiment tunisien, AlterMed APEF. «D’un montant cible de 75 millions d’euros, AlterMed investira en tant qu’actionnaire minoritaire dans des PME en phase de développement et de transmission établies au Maroc, en Tunisie, en Algérie et en Turquie. Il est envisagé de développer AlterMed en Égypte», précise-t-on à la BEI. Géré par la société Viveris Management, le fonds AlterMed est un fonds commun de placement à risques spécialisé sur le segment des PME en développement et en transmission à fort potentiel de croissance, dans le bassin méditerranéen. «Ce fonds intervient à un moment charnière des processus de convergence à l’œuvre dans cette région, dont les complémentarités historiques favorisent une dynamique de croissance et, globalement, une interdépendance progressive des économies de la zone», selon les responsables de la BEI. Ainsi, pour favoriser le positionnement d’AlterMed en tant que fonds de capital investissement de proximité, une organisation spécifique a été mise en place avec la création, en association avec des partenaires locaux de référence, de sociétés de gestion adaptées aux spécificités de chacun des marchés concernés. C’est dans cette perspective qu’un réseau d’équipes d’investissement a été constitué à Tunis, en Istanbul et à Rabat. Et afin d’apporter une assistance aux équipes d’investissement d’AlterMed, l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) se propose de mettre à la disposition ses ressources présentes sur le bassin méditerranéen.

La BEI en bref

La Banque européenne d’investissement (BEI) est l’institution financière de l’Union européenne, créée par le Traité de Rome en 1957, basée au Luxembourg. Elle a pour mission d’accorder des prêts à long terme en soutien d’investissements, privés ou publics, qui réalisent les objectifs d’intégration, de cohésion et de développement équilibré de l’Union européenne. En dehors de l’Union européenne, la BEI soutient la Politique Européenne de Voisinage, tant à l’Est et en Russie, que dans neuf pays partenaires de la rive Sud de la Méditerranée dans le cadre de sa facilité d’investissement dédiée, la FEMIP. Pour les opérations de capital investissement, la FEMIP investit sur ressources de budget communautaire. La BEI est également active dans les pays candidats ou potentiellement candidats à l’adhésion, en Afrique, au Caraïbe, au Pacifique, en Amérique latine et en Asie.


0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page