Culture. Les Berbères contre l’arabisation

Culture. Les Berbères contre l’arabisation

Les Berbères, ou les Amazighs, au Maroc ou issus de la diaspora, rejettent catégoriquement le projet de loi sur l’arabisation, qui constitue, selon eux, une énième atteinte à leur dignité. Ainsi, plusieurs associations berbères de France ont écrit aux élus des différents groupes parlementaires. La lettre du 22 octobre demande « le retrait immédiat du projet » et affirme que celui-ci « s’oppose complètement à la diversité linguistique et culturelle ». Membre de l’association Azal pour l’échange artistique et culturel, Hamid Belkacem va beaucoup plus loin : « Il s’agit là d’une prise de position idéologique qui vise clairement à éradiquer la berbérité de la vie publique et qui ne sert que les intérêts de quelques individus, soucieux de préserver leurs privilèges socio-économiques. »

Une pétition a été lancée sur la Toile (www.amazighworld.org>) à l’initiative des « potentialités berbères et démocratiques d’Agadir », issues de la région du Souss. (…)

Les berbérophones sont contraints de s’exprimer en arabe partout : à l’hôpital, dans l’administration, dans les tribunaux, etc. « Officieusement, le projet de loi veut, en fait, faire disparaître ce qui reste de la culture berbère. »

 



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page