Des articles de Wikipedia rectifiés depuis... le Vatican ou la CIA

Un programme inventé par un pirate informatique américain a permis d'établir que des ordinateurs du Vatican ou de la CIA avaient servi à rectifier des articles de l'encyclopédie en ligne Wikipedia.


"Wikiscanner", le logiciel de Virgil Griffith, un étudiant diplômé qui se définit lui-même comme un pirate informatique, montre que les ordinateurs de l'Agence centrale de renseignement américain (CIA) sont à l'origine de près de 300 modifications sur divers sujets, du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, à la Marine argentine, en passant par l'arsenal nucléaire chinois.

"Si je ne peux pas confirmer que des changements aient pu être faits depuis des ordinateurs de la CIA, l'Agence s'attend toujours à ce que son système informatique soit utilisé de manière responsable", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la CIA, George Little.

Wikipedia est une encyclopédie en ligne écrite par les internautes. Comptant sur la "sagesse populaire", ses fondateurs pensent que ceux qui maîtrisent un sujet corrigeront rapidement les informations inexactes ou trompeuses.

Griffith a créé un logiciel qui, dit-il, identifie les adresses IP -l'identité- des ordinateurs ayant modifié des fiches de Wikipedia.

"J'ai eu l'idée quand j'ai entendu parler d'élus du Congrès qui avaient nettoyé les pages les concernant sur Wikipedia", a expliqué Griffith sur son site web.

La plupart des rectifications que le logiciel "Wikiscanner" a pointées sont mineures, comme la correction de fautes d'orthographe. Mais certaines ôtent des informations peu flatteuses, ajoutent des détails ou insèrent des insultes.

Ainsi, le registre de "Wikiscanner" indique qu'un ordinateur du Vatican a été utilisé pour enlever des éléments prouvant le lien du leader catholique du Sinn Fein Gerry Adams en Irlande du Nord avec un double meurtre commis il y a plusieurs années.

Une personne du comité de campagne du parti démocrate américain a modifié la description d'un animateur conservateur d'une émission radio, remplaçant l'attribut "comédien" par celui de "fanatique", et ajoutant que ses auditeurs étaient "débiles".

"Nous ne tolérons pas ce type d'activités et nous prenons toutes les précautions pour nous assurer que notre réseau soit utilisé de manière responsable", a déclaré un porte-parole du comité démocrate, Doug Thornell à l'AFP.

Un ordinateur du parti républicain a aussi été utilisé après l'invasion américaine en Irak pour parler des troupes américaines comme des "forces de libération" plutôt que des "forces d'occupation".

"Wikiscanner" a identifié un ordinateur de l'ONU pour avoir qualifié de raciste un journaliste italien respecté.

Une modification, attribuée à un ordinateur de la BBC, préfère expliquer les palpitations cardiaques de l'ex-Premier ministre britannique Tony Blair par l'abus de vodka et de sport en chambre plutôt qu'au café ou aux exercices de gymnastique.

Sur la biographie de George W. Bush, un ordinateur de cette chaîne de radio-télévision britannique a remplacé le deuxième prénom du président américain Walker par "Wanker" ("branleur"). En outre, Bush a été qualifié de "tueur en série" depuis un poste de travail de l'Agence de presse Reuters.

"Nettoyer" les fiches d'hommes politiques, en remplaçant les attributs négatifs par des qualificatifs flatteurs, ou inversement, semble assez habituel, souligne Griffith.

Le pirate informatique considère malgré tout que le site de Wikipedia est globalement fiable.

"En général, particulièrement pour les sujets non controversés, Wikipedia marche bien", dit-il. "Pour les sujets de controverse, Wikipedia pourrait être plus fiable au moyen de techniques (...) permettant de contrer le vandalisme et la désinformation".

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page