Des marches contre la faim organisées dans une centaine de pays

Des centaines de milliers de personnes ont défilé dimanche dans une centaine de pays pour dénoncer la faim dans le monde à l'initiative du Programme alimentaire mondial (Pam) des Nations unies.

En Afrique de l'Ouest, l'une des régions les plus touchées par ce fléau, des dizaines de milliers d'écoliers arborant des T-shirts blancs barrés du slogan "Combattez la faim, défilez dans le monde", se sont joints aux manifestations.
"Toutes les cinq secondes, un enfant meurt de faim, alors que nous avons les ressources pour arrêter ce fléau", a expliqué à Reuters Omar Bula Escobar, délégué du Pam au Sénégal, durant le défilé à Dakar.
Des marches ont également été recensées au Kenya, en Ouganda, au Ghana, mais aussi à Auckland, Bangkok, Moscou et dans d'autres capitales, notamment sur le continent américain.
An Vatican, le pape Benoît XVI a lancé un appel dimanche pour que "des actions concrètes et rapides" soient prises en faveur des populations affamées dans le monde.
JOHNSON-SIRLEAF EN TETE DE CORTEGE
Au Libéria, la nouvelle présidente Ellen Johnson-Sirleaf, première femme élue au poste de président dans un pays africain, a pris la tête du défilé de Monrovia, principalement constitué de jeunes.
Les organisations humanitaires critiquent régulièrement l'attitude des gouvernements des pays riches, qui n'investissent pas, selon elles, suffisamment d'argent dans ce combat.
Chaque jour, 24.000 personnes meurent de faim, dont 18.000 enfants, selon le Pam. La faim tue plus de personnes que le sida, la tuberculose et le paludisme réunis.
Les Nations unies ont annoncé en mai avoir reçu moins du cinquième des 92 millions de dollars nécessaires pour sauver quelque 300.000 enfants menacés par la faim dans des pays du pourtour sahélien, dont le Niger, le Mali, le Burkina Faso et la Mauritanie.
En mai, l'ONG Oxfam a reproché aux Nations unies, au Japon et à de nombreux pays européens d'aider insuffisamment la République démocratique du Congo (RDC, ex-Zaïre), où un millier de personnes meurent quotidiennement de faim, des suites de la violence ou de maladies.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page