Des numéros à 10 chiffres pour le Maroc ?

L'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a tenu son conseil d’administration mardi 24 juillet sous la présidence du Premier ministre Driss Jettou en personne, comme nous l’annoncions dans une précédente édition.
Outre le rapport d’activité pour l’année 2006 et les principales réalisations de l’Agence pour le même exercice, Mohamed Benchaaboun, directeur général, a également présenté au conseil d’administration l’état d’avancement des études pour la mise en place d’un centre de recherche pour le développement de logiciels (Soft Center). Celui-ci devrait accueillir des entreprises de haute technologie installées autour de laboratoires de recherches.

Ce centre qui sera construit dans la technopole de Rabat sur une superficie de 7.700 m2, devrait abriter jusqu’à 300 chercheurs.
Parmi ses objectifs: attirer les entreprises étrangères grâce aux ressources humaines et technologiques disponibles. Le centre devrait également appuyer la stratégie e-gouvernement qui ne décolle toujours pas.

Le projet de révision du plan national de numérotation a aussi été discuté. Ce plan prévoit le passage de 9 à 10 chiffres pour tous les numéros nationaux (portable et fixe).

Ce passage s’explique essentiellement par la saturation du plan actuel et la nécessité d’assurer des capacités suffisantes pour accompagner le développement du marché.

Par ailleurs, le directeur général n’a pas manqué de présenter le projet de participation de l’Institut national des postes et télécommunications (INPT) au GIP Formac. Ce dernier vise la création d’un institut supérieur des métiers de l’audiovisuel et du cinéma.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page