Elections communales 2009 : Le RNI veut ratisser large à Agadir

· Une liste représentative de tous les secteurs
· Akhannouch ne rempile pas à Tafraout

Elections communales 2009 : Le RNI veut ratisser large à Agadir

C’EST une liste représentative de tous les secteurs que présente le parti du Rassemblement national des indépendants (RNI) à Agadir.
La formation politique illustre bien cette démarche à travers notamment le quatuor de tête de sa liste dans la course à la commune urbaine d’Agadir. Le mandataire de la liste est, sans surprise, Lahcen Bijdiguen. Conseiller au Parlement, le candidat est vice-président sortant de la commune urbaine d’Agadir. Président de la Chambre des pêches maritimes d’Agadir, il a toutes les chances de son côté de ratisser large dans le secteur en raison de son activité depuis de longues années. Pour sa part, Moulay M’hend El Messaoudi, deuxième candidat de la liste du RNI à Agadir, pourrait drainer en faveur de son parti beaucoup de forces ouvrières du secteur industriel. Et ce en raison des investissements de sa famille dans le domaine. De son côté Abderrahim Oummani, conseiller au Parlement, conseiller sortant de la commune urbaine et président du conseil préfectoral d’Agadir-Ida Outannane, mise sur les forces actives du secteur du tourisme. Normal le politicien est président du Conseil régional du tourisme et a à son actif de nombreuses années d’exercice en tant qu’hôtelier de la place et opérateur du secteur très impliqué dans le développement de l’activité. Il a été aussi pendant longtemps président de l’Association de l’industrie hôtelière à l’échelle régionale et nationale. Pour sa part, le quatrième de la liste, Jamal Nadim, président à l’échelle régionale de la Fédération nationale du BTP et président de l’Association de la promotion immobilière, pourrait être une carte gagnante pour le RNI à Agadir pour drainer en sa faveur tous les intervenants du bâtiment. Le 12 juin enfin sera l’heure de vérité pour connaître si la démarche jouera en faveur du parti. En attendant, il faut souligner que la campagne a commencé pour le RNI dans le Souss par une petite déception.
Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, connu pour son appartenance au RNI, a créé la surprise à Tafraout et même dans toute la région. Tout le monde s’attendait à ce qu’il se présente aux élections communales dans la commune de Tafraout, mais il ne s’est pas porté candidat. Cette absence implique qu’il ne rempilera pas pour un nouveau mandat au conseil régional.
A la tête de cette collectivité depuis six ans, il a mis en place avec le bureau sortant, les jalons d’un vaste programme de développement. Akhannouch ne donne aucune explication officielle à sa décision de ne pas se représenter aux élections communales. Selon une source bien informée, il semblerait que l’agenda très chargé et ses responsabilités notamment en tant que ministre seraient à l’origine de sa décision.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page