En feu, sur le tarmac nippon

Miracle ! les 157 passages de ce boeing 737 de la China Airlines ont pu sortir indemnes du terrible incendie qui a éclaté sur l'aéroport de Naha, au Japon.

Les passages du vol Taipei - Naha ont eu une chance extrême. Tous sont ressortis vivants de leur appareil, victime d’un violent incendie. De l’avion de la compagnie taïwanaise, China Airlines, ne reste plus que la carcasse carbonisée, cassée en plusieurs morceaux.
Ce vol s’était pourtant déroulé dans d’excellentes conditions. Le décollage et l’atterrissage s’effectuent sans problème. Mais huit minutes après son atterrissage alors que l’appareil s’immobilise à la porte de débarquement, le réacteur gauche du Boeing 737 prend soudainement feu. L'équipage, informé, entreprend immédiatement d’évacuer les passagers par les toboggans. De gigantesques flammes, accompagnées de volutes d'épaisse fumée noire s’échappent de l'appareil. Un sinistre que les pompiers mettront une heure à maîtriser.
Pas d’acte terroriste
Deux passagers ont été hospitalisés et un membre d'équipage blessé, mais leurs vies ne paraissent pas en danger. Les causes de l’accident restent floues. L'avion, selon la compagnie, sortait à peine d'un contrôle de maintenance de routine La police nationale exclut a priori l'hypothèse d'un acte de terrorisme mais avance celle d’une fuite kérosène.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page