Espace amazigh : Des actions prometteuses

La fondation Tamaynut a organisé la 5e édition de son conseil national les 21 et 22 juillet 07 à la délégation de la jeunesse d'Agadir. Mais qui est la Fondation Tamaynut ?
C'est une ONG amazighe démocratique, fondée en 1978, accréditée par le Conseil économique et social de l'ONU en vertu de la ratification 32/95; elle est membre fondateur du Congrès mondial amazighe. Tamaynut est considérée par les milieux associatifs amazighs comme l'école par excellence qui a donné naissance à un bon nombre d'associations locales et qui compte près d'une trentaine de sections dont quelques-unes à l'étranger : Hollande, Iles CanariesŠ
Ont pris part au conseil d'Agadir, en plus des quatre sections relevant de la Région Souss Massa Draa (Agadir, Inezgane, Dcheira et Ait Melloul), d'autres sections représentant les quatre coins du pays allant de Rabat et Casa-Anfa au nord à Assa-Zag au Sud, en passant par Berrechid, Khrouibga, Imintanout, Agadir, Tiznit, Lakhsas, Aït Rkha, Tata, Tagant, Taghejjijt, Guelmim, Tan-tan, Tinghir Š
Ce conseil national se distingue par les points débattus à l'ordre du jour et par la grande détermination ayant animé les participants, une majorité de jeunes militantes et militants, issus pour la plupart de l'autre prestigieuse école du MCA (Mouvement culturel amazigh). Les thèmes à l'ordre du jour s'inscrivent parfaitement dans le contexte socio-politique de l'heure. Il s'agit, entre autres, de la constitutionnalisation de la langue amazigh en tant que langue nationale officielle au même titre que l'arabe, de la question de l'abstention aux prochaines élections, à la question des nouveaux rapports avec l'IRCAM (Institut royal de la culture amazighe) et à la question de l'amazigh dans les médias marocains.
Une bonne partie de la séance a été consacrée à la présentation de deux sections de Tamaynut à l'étranger, celle de Hollande représentée par sa présidente, Khaya AZALAM, issue de la région d'Agadir Idaoutanane et celle des Iles Canaries représentée par deux jeunes Canariens Mlle IRMA et M. JONAY qui ont éclairé l'assistance sur les activités et les actions entreprises par les deux sections. La parole a été donnée aux sections marocaines qui, à leur tour, ont présenté l'exposé des activités menées et des contraintes rencontrées.
Celles-ci se résument généralement dans les exactions commises par certaines autorités locales qui empêchent les militants de conduire leur action et leurs activités.
Le Conseil, brillamment animé par Abdallah BOUZANDAG, de la section d'Agadir, a duré deux journées riches en débats sérieux et responsables, en présence du président de l'organisation M. Abdallah HITOUS, des membres du Conseil national, d'une vingtaine de sections régionales et étrangères ainsi qu'un bon nombre d'invités et de délégués.
Un hommage à l'équipe d'Agadir, sous la présidence de Mohamed Ouhammou, pour l'excellente organisation de cette cinquième édition du Conseil national de Tamaynut. Un bravo enfin à l'équipe pour l'appellation de cette cinquième édition qui porte le nom de Amassine Oubella en hommage au petit Amassine Oubella dont la famille a eu gain de cause après des années de lutte dans l'affaire judiciaire l'opposant aux autorités qui lui avaient refusé de donner un prénom berbère à son fils. Hélas, le petit Amassine a été récemment victime d'un horrible accident de la circulation.
Toutes nos sincères condoléances à la famille, aux amis, à Imaynutn et à tous les imazighen où qu'ils soient.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page