Fadoua kahhari, la première femme chauffeur de bus au sud du Maroc : je trouve un plaisir sur mon siège de conduite

Emarrakech - Fadoua kahhari, 23 ans, est la première femme chauffeur de bus au sud du Maroc. Après une formation de deux ans à l'école hôtelière branche "cuisine", elle a décidé d'immigrer vers un métier réservé strictement pour les hommes dans sa ville ocre. Emarrakech.info a eu le plaisir de rencontrer Fadoua kahhari. Entretien

Avez vous imaginé un jour ou rêvé de conduire un bus ?
Depuis toujours, je rêvais de conduire un grand véhicule sans avoir précisé lequel.. Depuis quelques mois j'ai réussi à réaliser mon rêve et conduire un bus grâce à l'encouragement que ma famille m'a prodigué.

Comment avez vous été sélectionnée pour ce poste?
En fait, je n'étais pas choisie ni sélectionnée parce que j'étais la seule femme qui a déposé son dossier pour le poste de chauffeur de bus chez la société "Alsa". J'ai eu mon permis de conduite de Car-Bus depuis 2 ans. Tout au long de cette période, j'avais déposé plusieurs demandes de travail chez différentes sociétés nationales mais je n'ai jamais reçu aucune réponse favorable. Dernièrement, j'ai réessayé avec "Alsa" qui a accepté ma demande avec enthousiasme.

Comment avez vous vécu les premiers jours de cette expérience ?
La formation a duré 15 jours seulement, réellement je n'ai senti aucune différence face à mes collègues, nous faisons le même travail avec le même taux de responsabilité. A vrai dire, la responsabilité en pratique est plus difficile qu'en théorie. Actuellement, je trouve un plaisir immense sur mon siège de conduite.

Comment ont été les premières réactions de vos passagers ?
Au début, les gens avaient exteriorisés une sorte de peur de prendre un bus conduit par une femme. A chaque fois qu'ils me trouvent, ils reculaient attendre le bus suivant, quelques jours après, ils sont devenus convaincus qu'il n'y a rien à craindre avec moi. Et maintenant, il y a même des passagers qui préfèrent attendre mon bus pour vivre l'expérience de partir avec un chauffeur "femme".


A votre avis, qu'est ce que vous pouvez apporter à ce métier autant que femme ?
D'abord je me sens responsable envers les autres candidates (futur chauffeur de bus) parce que au moment où j'ai eu mon affectation de conduite, mes chefs m'ont dit que si je réussis à donner une bonne réputation de conduite féminine, la société pourra embaucher une cinquantaine de femmes chauffeurs de bus.. Alors je me trouve obligée d'être très attentive pendant mon travail pour les encourager à les embaucher.
D'autre part, j'essaye de conduire avec un esprit féminin, je pense spontanément aux femmes enceinte, aux bébés, aux personnes âgées… en leur assurant un voyage confortable le maximum possible.

Propos recueillis par Itimad Ouitassane

2 commentaires pour cet article
  1. Le 2010-09-16 à 17:30:43 par Abdellatif

    très content de savoir de femmes travaillent dans le domaine de transport. moi aussi j'ai aidé ma femme pour tenèr des permis toute catègorie.premièrment etais dificil l'idé al final elle est contente après avoir conduire un camion. j'esper que alsa c'est une bonne company de transport ,maitenant en l'espagne il y'a femmes plus que les hommes conduisent le bus . chapeau et mercie mercie pour tafamille


  2. Le 2011-03-08 à 13:48:25 par talhaoui youssef

    je suis talhaoui youssef né a alhoceima j ai 32 ans je des permis gategorie b_c_ d .j esper accepter ma demande de enploi .merci


Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page