Festival Timitar 2011 : Programme de la soirée du Vendredi 24 Juin

Vendredi 24 Juin. Cette 3ème journée de Timitar va réunir deux formations pour commencer la soirée, il s’agit de Daqqa Roudania et Macadam Pan Groove qui se produiront sur la scène de la Place Al Amal pour une expérience fusion, par la suite Hamid Inerzaf nous chantera son répertoire de musique Amazigh. Ensuite Kool & The Gang qui nous viennent des Etats Unis seront la tête d’affiche de la soirée, ils nous assureront un show exceptionnel avec du rhythm ‘n’ blues, disco, funk… Et pour conclure Oudaden qu’on en présente plus cloturerons la soirée.

Festival Timitar 2011 : Programme de la soirée du Vendredi 24 Juin

Place Al Amal:
Dakka Roudania:
La Dakka Roudania est traditionnellement pratiquée par les corporations de tanneurs. Originaire de la région de Taroudant, la Daqqa, qui signifie «frappe» repose essentiellement sur le rythme des percussions et des claquements de mains. Elle laisse aussi une grande place à la danse et au chant. Les paroles sont un ensemble de vers réunis en un poème «l’Ayte» (le cri). Fusionné avec de nouveaux rythmes, ce genre musical a pris aujourd’hui des formes modernes.








Macadam Pan Groove:


Macadam Pan Groove présente sa dernière création, fruit d’une collaboration avec Duvone Stewart, l’un des meilleurs solistes et arrangeurs de steel bands, et Mighty Marrocco au micro mettent la gomme arabique, sur les airs de Trinidad et de la Jamaïque. Rythmés par le calypso, la soca et le reggae, des textes originaux inspirés du chaabi algérien, du flot trinidadien, du débit jamaïcain racontent les complaintes du colonisé, les chants d’ouvriers, comme le blues de l’immigré. Macadam Pan Groove : des histoires de rencontres improbables entre des cultures, un mélange musical comme on mélange les épices, le sweet and sour, le sucré-salé.








Hamid Inerzaf (Maroc): 
Hamid Inerzaf est un chanteur et compositeur de musique amazighe né en 1973 à Agadir. Depuis son enfance, il joue du banjo, instrument qui l’accompagnera tout au long de sa carrière. Ses chansons reflètent toutes les mutations et événements que le peuple marocain a vécu. Il est célèbre à travers tout le Maroc et bien au-delà : France, Belgique, Italie, Pays-Bas… Entre 1984 à 1994, Hamid Inerzaf a enregistré environ dix albums avec le groupe Inerzaf, puis a sorti une quinzaine d’albums en solo, sous son nom d’Hamid Inerzaf. 






Kool & The Gang (Etats-Unis): Kool & The Gang a trouvé un son particulier à l’intersection unique de jazz, rhythm ‘n’ blues, disco, funk et pop. Cette formation et par conséquent cette musique a été créée par ce même noyau de joueurs, il y a plus de trente ans. Ils ont été les inspirateurs de grands courants musicaux mondiaux qui allaient les suivre tels le rap et surtout, le R’n’B. Qualifiés de véritable légende vivante, ils se produisent à l’occasion de Timitar pour la première fois au Maroc.











Oudaden (Maroc): Créé il y a plus de vingt ans, Oudaden est l’un des groupes mythiques du Maroc. Il puise son inspiration dans la musique traditionnelle amazighe. La force et la particularité de ce groupe se traduisent par le fait qu’il relie et réactualise la passion des racines dans une musique vivante qui emporte l’adhésion du public marocain, fidèle, et d’un public étranger toujours plus nombreux. Sa musique est un savant mélange des sonorités typiques du bendir et des nakkus, instruments traditionnels amazighs avec des instruments modernes tels le banjo, la guitare électrique et le tam tam.






Place Bijaoune:
La soirée  place Bijaouane commencera par Imazzaln, un jeune groupe qui s’inscrit dans un style musical moderne basé sur la musique Taznzart.  La soirée continuera avec Dick & Hnatr de la nouvelle Calédonie et terminera  sous  une nouvelle forme de musique Marocaine avec Mayara Band, qui nous jouera sûrement une exclusivité de leur nouvel album. Imazzaln : Pour la préparation de leur album «Tamzla», les membres du groupe Imazzalen ont fait deux ans de recherches et de rencontres avec des artistes d’horizons divers. Le travail est guidé par l’ingénieur du son Abdullah Chafiq. Dans son studio, il harmonise l’esprit artistique de la formation pour faire progresser sa vision musicale moderne du Taznzart vers un univers sonore qui enchante l’oreille tout en inondant l’âme. Le groupe souhaite s’inscrire dans la catégorie musiques du monde sans pour autant renoncer à ses origines : Taznzart.







Dick & Hnatr (Nouvelle Calédonie): Un Kaneka mélodique au service de messages forts. L’histoire de Dick & Hnatr est étroitement liée à celle de Gurejele, probablement le groupe de kanake le plus populaire du pacifique, «le groupe par lequel, tout à commencé». Dick & Hnatr évoluent en duo depuis 2001. Ils ont participé à de nombreux évènements culturels en Nouvelle Calédonie, puis à une tournée à travers tout le Pacifique, qui propagera leur son au-delà de toutes les frontières : France, Mali









Théâtre de verdure:
La soirée débutera avec Ihsan Rmiki et le groupe Zaman Al Wasl présentant ainsi de la musique Andalouse teintée par du chant Soufi, ensuite le publique aura l’occasion de voir la grande star Calipso Rose avec qui elle chantera du gospel, du blues et du Calypso.  Pour la fin Sofia charaï nous fera balader sur du son Blues et sa voix intense. Ihsan Rmiki et le Groupe Zaman Al Wasl (Maroc): Originaire de Ksar El Kebir, au Maroc, Ihsane Rmiki a vécu à Madrid, où elle s’est initiée aux techniques vocales arabo-andalouses du mouwachah. Mariant chants spirituels soufis à la délicatesse de la musique classique arabe, elle dirige également un orchestre de musique de chambre traditionnel, l’Ensemble Zaman Al Wasl.










Calipso Rose (Trinidad y Tobago):


Calypso Rose est l’ambassadrice de la musique caribéenne. Légende vivante du calypso et de la soca, elle est née le 27 avril 1940 dans la petite île de Tobago, République de Trinidad & Tobago, dans les Antilles Anglaises. Fille de pasteur, Rose débute sa carrière de chanteuse à l’âge de quinze ans. Dès lors, toute sa vie sera consacrée à la musique. Calypso Rose a écrit plus de huit cents chansons et enregistré plus de vingt albums. Et pour le plaisir de tous, c’est aussi une irrésistible « performeuse », une show woman, qui, à 70 ans, met toujours le feu sur scène.








Sofia Charaï (Maroc/France): Entre glamour et provocation, toujours à la frontière des codes, Sophia Charaï chante son « blues du bled » avec la profondeur et l’intensité de sa voix grave. Elle transporte dans ses malles un accordéon yougo, un banjo déglingué, une guitare manouche, une contrebasse arménienne, avec quelques cuivres et violons, pour donner un mélange explosif, où l’on balance entre les univers d’Almodovar et de Kusturica. Entourée de musiciens décapants, Sophia communique une joie de vivre et d’exulter.











0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page