Football : Le Brésil prépare la Coupe du monde 2014

Le Brésil, seul candidat à l'organisation de la Coupe du monde 2014, a remis mardi à Zurich son dossier officiel de candidature à la Fédération internationale qui enverra une commission d'inspection le 27 août.
«Nous représentons ici 180 millions de Brésiliens et je suis sûr que le Brésil a les capacités à 100% d'organiser un événement de cette taille», a affirmé l'attaquant champion du monde Romario, membre de la délégation brésilienne composée du président de la Fédération brésilienne Ricardo Teixeira, de Rui Rodrigues, une des chevilles ouvrières du dossier, ainsi que de l'écrivain à succès Paulo Coelho.
Après la présentation qui a duré un peu moins d'une heure, Ricardo Teixeira a remis le dossier de candidature de 900 pages reliées en quatre volumes dans un coffret de bois du Brésil, collectées (pages et bois) "en respectant l'environnement".
Dix-huit villes, dont Rio de Janeiro et son célèbre stade du Maracana sont candidates à accueillir des matches.
Douze au maximum et 8 au minimum devraient être sélectionnées pour l'organisation. Celles-ci ne seront désignées que l'année prochaine, si le Brésil obtient l'organisation. La Fifa comme la délégation brésilienne se sont refusé à donner des chiffres sur le budget nécessaire pour organiser la compétition qui s'est déroulée pour la dernière fois au Brésil en 1950. Une délégation de la FIFA présidée par l'Américain Hugo Salcedo, directeur du projet Goal de la Fifa, se rendra fin août au Brésil. Cette délégation composée de six membres sera chargée d'inspecter les 18 sites et de voir si le dossier «correspond à la réalité» selon l'expression du président de la Fifa Joseph Blatter. La Fifa décidera le 30 octobre si le Brésil, seul candidat, est officiellement organisateur de la Coupe du monde 2014. Si la candidature brésilienne ne convainquait pas la Fifa, celle-ci «recommencerait le processus de désignation», a précisé M. Blatter.

L’Europe n’est pas candidate pour la compétition de 2018

Selon le président de la Fédération internationale de football (FIFA), Joseph Blatter, l'Europe ne pourra pas poser sa candidature pour être hôte de la Coupe du monde de 2018. Annoncée par Joseph Blatter samedi dernier lors d’une conférence en Indonésie, la nouvelle en a déçu plus d’un. Aucun pays d’Europe n’accueillera la Coupe du monde dans 9 ans. Le président de la FIFA a déclaré que rien n’était «dû à l’Europe dans ce domaine» . Si l’Europe pensait qu'elle serait privilégiée et qu'elle devrait accueillir une édition sur trois du Mondial, elle se trompait. Selon Blatter aucune règle n’est officiellement écrite à ce sujet. De plus, après étude du dossier, d'autres confédérations ont prouvé qu'elles pouvaient aussi organiser cet évènement avec succès. Et si les choses se déroulent comme elles ont débuté, ce serait un pays d’Asie ou de la région du CONCACAF (Amériques centrale et du Nord), qui accueillerait le Mondial 2018.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page