Hommage aux résistants: Un espace et un complexe socioculturel à Agadir

Une convention coopération et de partenariat portant sur la création d'un espace du résistant et d'un complexe socioculturel polyvalent au profit de la famille de la résistance et des membres de l'Armée de libération à Agadir a été signée mercredi dans la capitale du Souss.

La convention a été signée par le Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération, Mustapha El Ktiri, et le président de la commune urbaine d'Agadir, Tariq Kabbaj, en présence du wali de la région Souss-Massa-Drâa, gouverneur de la préfecture d'Agadir Ida-Outanane, Rachid Filali.

Intervenant à cette occasion, M. El Ktiri a précisé que la signature de cet accord, auquel peuvent souscrire tous les intervenants animés par la volonté de servir la famille de la résistance, s'inscrit dans le cadre de la politique de proximité et de la gestion sur le terrain des dossiers des résistants, ainsi que dans le sillage de la stratégie adoptée par le Haut commissariat pour préserver la mémoire nationale et garantir la transmission des épopées de la résistance aux nouvelles générations.

L'espace du résistant et le complexe socioculturel, qui seront édifiés en vertu de la convention, abriteront un musée provincial de la résistance et de l'Armée de libération, une salle d'exposition, une salle audiovisuelle, une salle d'études et de documentation, un espace pédagogique et culturel, une bibliothèque, une salle de lecture et une autre multimédia.

Les deux unités abritent également un service de qualification des fils de la famille de la résistance à l'auto-emploi et à l'action entrepreneuriale, une salle de réunions et de conférences, une salle polyvalente et un espace de rencontre entre les anciens résistants, outre les locaux administratifs de la délégation provinciale du Haut commissariat d'Agadir.

L'accord fixe à un million de DH la contribution du Conseil communal d'Agadir au financement de la mise en place de l'espace du résistant et du complexe socioculturel. La direction régionale du groupe Al Omrane à Agadir se chargera de leur construction en mettant à disposition le terrain qui les accueillera, tandis que le Haut commissariat prendra en charge l'équipement de l'espace, la gestion administrative, l'entretien des équipements, et les mesures nécessaires pour garantir son rayonnement culturel et pédagogique.

Ce projet s'inscrit dans le sillage de plusieurs initiatives similaires prises par le Haut commissariat dans de nombreuses préfectures et provinces, notamment dans la zone Sud.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page