Incident irano-américain dans le détroit d'Ormouz

La Maison blanche estime que le "harcèlement" de bâtiments de guerre américains par des navires iraniens, au cours du week-end dans le Golfe, relève de la provocation, et met en garde Téhéran contre toute nouvelle opération de ce genre.

"Nous invitons les Iraniens à s'abstenir de tels actes provocateurs, susceptibles de dégénérer en un incident dangereux à l'avenir", a déclaré le porte-parole de la Maison blanche, Gordon Johndroe.


À Téhéran, le ministère iranien des Affaires étrangères a confirmé l'incident naval du détroit d'Ormouz tout en minimisant sa portée. "Ce qui s'est produit samedi ressemblait à des événements précédents et a constitué un cas ordinaire", a déclaré le porte-parole du ministère, Mohammad Ali Hosseini.

"Il s'est agi d'un incident ordinaire qui se produit de temps à autre entre les deux camps et qui se règle après identification des deux parties", a-t-il expliqué, cité par l'agence de presse officielle Irna. "

Cet incident est survenu à quelques jours de la visite dans le Golfe et au Proche-Orient du président George Bush.

Un porte-parole du Pentagone a précisé que cinq navires, qui appartiendraient aux "Gardiens de la révolution", avaient harcelé et provoqué trois bâtiments de la marine américaine dans le détroit d'Ormouz.

Le porte-parole du Pentagone, Bryan Whitman, a parlé d'actes "irréfléchis, téméraires et potentiellement hostiles".

"Il s'agit d'un incident grave. Il est clair que cet incident mérite des explications", a ajouté Whitman.

ORDRE DE TIRER

L'incident s'est produit dans le détroit d'Ormouz, qui "verrouille" l'accès du Golfe et constitue une voie maritime cruciale pour l'acheminement du pétrole. Il a provoqué un bond momentané de 49 cents, à 98,40 dollars, du cours du baril de brut léger américain sur les marchés internationaux.

Selon un responsable du Pentagone, les cinq vedettes iraniennes ont "tourné autour" des vaisseaux américains, dans les eaux internationales, et les Iraniens ont menacé de faire sauter l'un des navires américains.

L'incident s'est produit dimanche à 04h00 GMT (samedi soir heure de Washington).

Selon des responsables du Pentagone, qui se sont exprimés sous le couvert de l'anonymat, un occupant d'un navire iranien a déclaré par transmission radio: "Je me dirige vers vous. Vous allez exploser dans quelques minutes".

D'après ces responsables, il n'est pas rare que des bateaux iraniens s'approchent des navires américains dans le détroit, mais ce message radio, lui, était particulièrement inhabituel.

Ces responsables ont indiqué également qu'un commandant de bord américain était en train de donner l'ordre de tirer, à la suite de ces menaces, quand les navires iraniens se sont éloignés. L'ordre n'a, de ce fait, pas eu à être mis en oeuvre.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page