Intégration aquaculture-pêche : Un protocole d'accord entre le Maroc et le Chili

Le Maroc et la République du Chili ont signé jeudi à Agadir un protocole d'accord pour l'application du mémorandum d'entente visant à renforcer la coopération bilatérale dans le secteur de la pêche maritime et de l'Aquaculture.

Intégration aquaculture-pêche : Un protocole d'accord entre le Maroc et le Chili

Ce protocole a été signé par le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch et le sous-secrétaire des Pêches de la République du Chili, Jorge Chocair Santibanez, en présence du secrétaire général du Département des Pêches maritimes, Mohamed Tarmidi et de l'ambassadeur du Chili au Maroc, Mme Marcia Covarrubias.

Les axes de coopération ciblés par ce protocole portent essentiellement sur l'assistance et l'échange d'expériences et d'expertises particulièrement en ce qui concerne les systèmes d'information géographiques, l'intégration aquaculture-pêche par le développement d'activités de pacage marin (Sea ranching), l'aquaculture, l'algoculture, la valorisation des produits de la pêche notamment les petits pélagiques et la modernisation de la flotte de pêche, indique un communiqué du ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime.

La signature de ce protocole s'inscrit dans le cadre de la visite officielle qu'effectue M. Santibanez du 29 juin au 3 juillet dans le Royaume à la tête d'une importante délégation d'hommes d'affaires chiliens opérant dans ce secteur.

Cette visite fait suite à celle effectuée par M. Akhannouch en mars dernier en République du Chili et aux discussions engagées entre les deux ministres sur les possibilités de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de la pêche maritime et de l'aquaculture.

Le responsable chilien et la délégation qui l'accompagne ont tenu plusieurs rencontres avec les professionnels marocains dans l'objectif de nouer des relations de partenariat durable, précise le communiqué.

A cette occasion, des visites sur le terrain ont été organisées au profit de la délégation chilienne, notamment au port Tanger-Med, au centre aquacole de l'Institut national de recherches halieutiques à M'Diq, à diverses unités d'aquaculture et de traitement des algues marines, ainsi qu'aux chantiers navals.

Le Chili est considéré comme une puissance halieutique à l'échelle internationale avec une production globale, toutes espèces confondues, estimée à 7 millions de tonnes en 2007.

Ce pays est connu également pour une grande spécialisation dans l'élevage du saumon atlantique, dont la production annuelle, qui approche les 400.000 tonnes, est totalement destinée à l'exportation.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page