Issam Laafissi vise le sacre mondi

Le Marocain Issam Laafissi s’est rendu hier à Moscou pour concourir au titre du championnat du monde de kick-boxing (catégorie – 60 kg). Le jeune challenger âgé de 26 ans s’est envolé en compagnie de son entraîneur Abdellatif Mochtakallah. Il aura à affronter un adversaire de taille, le Russe Arthur Tozlyan tenant du titre après s’être imposé l’année dernière en Italie en battant l’Italien Massimo Rizzoli. Le combat de samedi qui durera une quinzaine de minutes (trois minutes pour chaque round) ne sera pas une tâche facile pour Issam non seulement parce que le Russe détient plus d’expérience. Aussi celui-là sera soutenu par son public. Contacté par ALM, Issam a déclaré : «c’est ma première participation dans une telle compétition professionnelle, l’idée de jouer à l’étranger m’angoisse un peu, mais j’espère être à la hauteur des attentes des nationaux». Issam, sociétaire du Sitangym de Rabat, un club nouvellement créé en 1993, s’est préparé durant deux mois pour cette rencontre internationale. Le duel maroco-russe est initié sous la houlette de la WAKO (World Association Kick-Boxing Organization). Les professionnels de la discipline considèrent que le combat est un choc entre deux combattants du même style. Ils estiment aussi la présence de quelque 15.000 spectateurs. Pour arriver à ce stade de compétition, Issam a dû remporter le championnat du monde du kick-boxing, catégorie amateurs, en 2000. Un an auparavant, en 1999, il s’est vu couronné du titre de champion du Maroc. Trois ans plus tard, en 2003, en Ukranie, il revient arracher son titre de champion du monde. Un exploit qu’il réitère en 2005 à Agadir. De son côté l’entraîneur national Mouchtakallah a affirmé à ALM : «on sait que le défi est difficile à relever, le match se jouera en Russie. D’une part, le boxeur adverse sera épaulé par ses supporters. Mais de son côté, Issam ne doit pas s’influencer par la pression du public russe. Issam, sacré neuf fois champions du Maroc, possède de grandes compétences physiques lui permettant de remporter le sacre». Puis d’ajouter «notre challenger national entamera la rencontre avec prudence, son adversaire possède à son actif une centaine de combats, Issam quant à lui, en est à une quarantaine (à peu prêt 44 combats)». Il importe aussi de mentionner que ce jeune espoir fait partie de la sélection nationale à côté d’athlètes marocains de renommée internationale en l’occurrence, les champions du monde Hakim Ait Hemma, titré en 2005 (catégorie des moins de 51 kg), Atigui Anouar (catégorie des moins de 57 kg), Ferti Abdelilah ( catégorie des moins de 81 kg). Côtés dames, on retrouve Samira Hadad, championne du monde, catégorie poids lourds.
Aujourd’hui, Issam qui succède à Abderrahim El Kandili, dernier champion en 1996, se démarque par sa vitesse sur le ring, mais aussi par ses foudroyantes frappes de jambes. D’où son surnom de «scorpion de ring».

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page