La Thalassothérapie et le SPA, un créneau porteur

Lancé en 2000 par l’Atlantic Palace, le développement suit assez bien son cours.

La Thalassothérapie et le SPA, un créneau porteur Dans une destination balnéaire de séjour, le client a tout son temps pour se permettre des cures de remise en forme, de bien être, de plénitude, beauté etc… La thalassothérapie ( de thalassa qui veut dire mer) permet des soins à base de l’eau de mer. L’eau de mer est en effet d’une richesse thérapeutique extraordinaire, sur les muscles, les nerfs et le corps en entier. L’hydrothérapie, soins à base d’eau, que renferme les stations thermales diffèrent de la thalasso, soins à base d’eau de mer. Les SPA, sont plus des centres de remise en forme, avec soins corporels particuliers, incluant exercices physiques, esthétiques et possibilité de soins par l’eau qu’elle soit de mer ou non.

   Lancée en 2000, par l’Atlantic Palace, un cinq étoiles Luxe, la thalassothérapie professionnelle a fait son introduction à Agadir, dans les règles de l’art. Vital Center au départ, le centre est transformé en Thalgo Thallasso & SPA, dans un cadre luxueux quasi parfait. L’Atlantic Palace fut conçu pour être un vrai palace touristique. Le salon Royal, le salon d’apparat, le salon Mamounia et le restaurant marocain Taj Mahal sont des chefs d’œuvre des maâlems artisans marocains, qu’on ne voit nul part ailleurs en hôtellerie. Ce sont des merveilles indiscutables, pratiquement des pièces de musées en décoration hôtelière.

    Malheureusement l’établissement avait connu un mauvais départ en matière de gestion hôtelière. Les responsables français qui se sont succédé à la tête de l’établissement étaient loin de l’esprit de la conception de luxe issu du patrimoine séculaire marocain de l’établissement, à la fois en matière d’accueil, de gestion du personnel, de promotion et de service, purement basé sur l’hospitalité légendaire du Royaume ainsi que le maintient du haut standing de l’établissement. Avec l’arrivée du grand professionnel Abdou Belakbir, à la direction générale, les choses vont incontestablement s’améliorer à tout point de vue. Son savoir faire va ramener l’établissement vers le haut standing et la qualité de services dont il devait jouir.

    Dans le cadre du renforcement des activités et prestations du Centre de Thalasso, un restaurant diététique vient d’être ouvert, ce qui en principe devait exister depuis longtemps. Sept autres cabines de massage et soins corporels vont s’ajouter aux 27 déjà existants. Un jardin exotique est entrain d’être réalisé au Centre, la touche du professionnel Abdou commence à donner son effet. Très bonne continuation à ce professionnel exceptionnel qui ramènera l’établissement au standing qu’il mérite, à savoir être le Palace d’Agadir, il en a par ailleurs tous les atouts qui ne fera que renforcer l’image touristique de la destination balnéaire, en matière de clientèle haut de gamme.

    Il est à savoir qu’en thalassothérapie, avant les soins, comme d’abord la visite guidée du centre pour permettre au curiste de savoir où se déroule sa cure. Tout commence d’abord par une visite médicale obligatoire et gratuite, pour évaluer les indications et contre-indications du curiste. C’est l’occasion de discuter avec le curiste de ce qu’il peut ou ne peut pas faire. Un suivi entre les soins est assuré également. A la Thallasso de l’Atlantic, c’est le Dr. Houda qui est médecin généraliste du Centre,responsable médical et des cures. Un autre médecin femme est responsable du centre ( gestion, matériels, équipements…). 30 personnes travaillent au centre, des masseuses, des esthéticiennes, agents de hammam, moniteurs de sport, kinésithérapeutes, coiffeurs et coordinateurs de soins.Tous ont reçu une formation de base et suivent des cours de perfectionnement.

    Rappelons, que toutes les cures sont basées sur l’eau de mer : thalasso bien être, cure masculine, cure future maman, cure plénitude ( anti-stress), cure circulatoire ( renforcement de la tonicité veineuse), cure spéciale dos… dans l’atelier marocain, on applique une cure spéciale Maroc. Il s’agit de travailler avec des produits spécifiquement locaux et marocains ( d’autres régions). Cela permet au centre de promouvoir à la fois le savoir faire, la culture et les produits marocains, en matière de soins, et d’esthétiques dont des produits de terroir. La cure avec l’huile d’argan bat par ailleurs tous les records et fortement demandés pour les atouts extraordinaires que renferme cette huile extraire de l’arganier qui ne pousse qu’au Maroc, principalement entre Essaouira, Agadir et Taroudant.

    La thalassothérapie a donc de meilleures années devant elle. Elle constitue un vrai créneau touristique, à condition qu’elle soit d’abord bien menée, mais également bien commercialisée. Agadir avec sa clientèle de séjour offre une importante possibilité de développement de la thalasso, il va falloir y mettre toute la promotion qu’il faut pour la faire connaître auprès des clients potentiels et des TO qu’ils soit généralistes et spécialistes. Des rencontres scientifiques sur les qualités de l’eau de mer et ses avantages thérapeutiques doivent être organisés de temps à autre, ainsi que des ateliers relatifs à la thalasso et ses bien faits.  

    Deux autres centres de thalasso existent à Agadir, à part celui de l’Atlantic Palace. Il s’agit de celui du Tikida Beach et du Palais des Roses. Quant au nouveau Royal Atlas, il renferme le plus grand et meilleur SPA de la destination. Ce créneau eeest appeler à se développer encore plus dans une destination balnéaire internationale qui jouit du climat ensoleillé exceptionnel en hiver, d’une bonne plage, d’une bonne qualité d’eau en provenance de l’océan Atlantique. On devrait avoir plus de centres de thalasso pour assurer la satisfaction d’une bonne demande, qui existe, mais qu’il faut savoir aller démarcher et chercher. La proximité de l’Europe (trois heures d’avion entre Paris et Agadir) est un atout qui joue en faveur de la destination, à condition d’y mettre les vols aériens directs et de pointe à pointe qu’il faut, ce n’est malheureusement pas le cas actuellement et c’est là toute la problématique et le handicap dont souffre Agadir, pour son réel développement touristique.

2 commentaires pour cet article
  1. Le 2010-09-24 à 04:37:34 par khoullal

    bonjour, je suis esthéticienne sa fait 7ans déjà, j'ai un diplôme d'esthétique et de cosmétologie, une attestation de coiffure et beauté(maquillage), un diplôme de construction des faux angle en gel UV, et une dernière attestation aussi de coiffure, j'ai déjà travailler dons le thalassothérapie de palais des roses,aussi ds d'autre hôtel, aussi j'ai travailler comme responsable dons plusieurs magasin, a l'attente de votre raiponce, meilleurs salutation.


  2. Le 2014-12-06 à 12:14:05 par Kami

    You've amazing stuff on this site. If you loved this post and you would like to obtain more info pertaining to treadmill reviews michelle bridges recipes kindly stop by our internet site.| http://findyourtreadmill.com


Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page