L'affaire Facebook : Fouad Mourtada gracié


Warning: main(/homez.62/agadirne/www/includes/banners/banner468_gris.php) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 188

Warning: main() [function.include]: Failed opening '/homez.62/agadirne/www/includes/banners/banner468_gris.php' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 188
Le jeune ingénieur marocain condamné à trois ans de prison ferme pour avoir "usurpé" l'identité du prince Moulay Rachid sur le site Internet "Facebook", a été libéré suite à une grâce royale, a-t- on appris de source judiciaire mercredi à Rabat.

Fouad Mourtada, 27 ans, avait été condamné le 22 février dernier par un tribunal de Casablanca à trois ans de prison ferme et à une amende de 900 euros.

Il a été poursuivi pour falsification d'informations et d'avoir usurpé l'identité du prince Moulay Rachid sans le consentement de ce dernier.

Cet ingénieur informaticien, diplômé de la prestigieuse Ecole Mohammadia des Ingénieurs (EMI) de Rabat, avait été arrêté le 5 février.

Le 1er mars, environ 150 ingénieurs marocains et militants des droits de l'Homme avaient manifesté devant l'EMI à Rabat pour réclamer sa libération. Amnesty International s'était déclarée "choquée" par ce "verdict très lourd", estimant que le verdict est "disproportionné" par rapport à ce qu'il a fait.



Warning: main(/homez.62/agadirne/www/includes/banners/pubOxado.html) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 222

Warning: main() [function.include]: Failed opening '/homez.62/agadirne/www/includes/banners/pubOxado.html' for inclusion (include_path='.:/usr/local/lib/php') in /home/agadirne/www/news-actualites/details.php on line 222
0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page