L'artiste maroco-américain Ali Amir lance son album "Mina" au Maroc en décembre

L'artiste maroco-américain Ali Amir lance son album "Mina" en décembre au Maroc avant d'entamer une tournée artistique mondiale avec des stars de la chanson internationale.

Ali Amir, Fondateur du groupe multiethnique "Morockin" qui anime depuis 1998 le pavillon du Maroc au monde magique de Walt Disney en Floride, a déclaré à la MAP qu'il se produira en concerts dans plusieurs grandes surfaces commerciales du Royaume pour présenter et dédicacer son album, qui raconte, a-t-il dit, "sa vie et son expérience d'immigré qui demeure attaché viscéralement à son pays d'origine".

Il compte aussi composer de nouvelles chansons pour les artistes Hayat Al Idrissi et Fatima Zahra Laaroussi et réaliser d'autres projets avec des rappeurs marocains.

Soliste du violon et du luth et vocaliste, Amir est un artiste polyvalent qui excelle dans tous les genres de musique, suscitant l'intérêt de célèbres stars de la chanson et du show-biz. Son talent lui a valu d'être le premier artiste arabe auquel le magazine "International Musician USA & Canada" a consacré un article dans sa livraison d'octobre 2007.

Outre des projets d'enregistrements avec des artistes marocains, tels Mehdi K-Libre, Steph Ragga Man, Al Di Meola, et bien d'autres, Ali Amir entamera en avril prochain à partir des Etats Unis une tournée artistique mondiale avec notamment le bassiste Victor Wooten, titulaire de plusieurs prix Grammy de la chanson. Après l'Amérique, il se dirigera en Europe où il compte se produire, entre autres, en France, Allemagne, Hollande et Italie.

Son groupe "Morockin", appellation dérivée de "Morocco", mélange la musique aux sons d'Afrique et du Moyen Orient avec les intonations occidentales des instruments électroniques.

"Ma musique est un mélange des belles mélodies et rythmes issus du Maroc, mon pays natal. Mais les 21 ans que j'ai passés en Amérique ont fait que je m'inspire aussi du Hip Hop, du R&B, de la Fusion et du Jazz'', explique l'artiste.

Natif de Meknès en 1965, Amir s'inscrit très tôt au conservatoire de la capitale ismaélienne pour étudier le solfège et apprendre à jouer du violon sous la direction des maîtres de la musique moderne, andalouse et du Malhoun.

Il a participé à de nombreux festivals internationaux aux Etats Unis et a enregistré pour des géants de l'industrie musicale comme Sony, Warner Brothers et Disney.

Il a travaillé aussi avec une pléiade d'artistes célèbres, tels Cheb Khaled, Milhem Barakat, Abdou Chérif et Haj Youness qui l'a qualifié de "l'un des plus talentueux violonistes du monde arabe".

Ali Amir a déjà sorti avec son groupe "Morockin" deux albums, "Sand's of Time" et "One World".

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page