Le 1er Four Seasons s’installe au Maroc

- 1 milliard de DH pour le projet porté par le prince Al Walid


- Au programme, hôtel de luxe et complexe résidentiel


C’EST le prince Al Walid Ibn Talal Ibn Abdelaziz al-Saoud en personne qui a lancé les travaux de son 1er investissement au Maroc. Un investissement qui sera réalisé à Marrakech par la société Kingdom Hotel Investments (KHI) et qui consiste en la construction d’un établissement hôtelier de luxe.
« Ce projet est un 1er jalon des investissements que nous entreprendrons au Maroc, que ce soit dans le tourisme, les assurances ou l’immobilier», indique le prince Al Walid Talal Ibn Abdelaziz. Selon des sources proches du dossier, de gros chantiers sont à l’étude.
Aussi, c’est un tapis rouge qui a été déroulé au prince Al Walid, compte tenu du rang du personnage et des promesses d’investissements annoncées. La cérémonie de lancement était présidée par le Prince Moulay Rachid. Naturellement, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Adil Douiri, et toutes les personnalités qui comptent dans le secteur étaient au rendez-vous.
Le projet touristique de Marrakech comprend un établissement de luxe qui sera géré par l’enseigne américaine Four Seasons et qui dotera la ville de 142 chambres et suites, avec spa et de plusieurs autres équipements de loisirs. Parallèlement à l’établissement hôtelier, une composante immobilière accompagne le projet avec 40 villas et ryads. Cet ensemble résidentiel bénéficiera d’une gestion locative.
Sis sur une superficie de 15 ha avec un investissement d’un milliard de DH, le projet a été annoncé en 2005 (cf. www.leconomiste.com). Et ce n’est que deux ans plus tard qu’il a pu démarrer. «Les négociations avec l’Administration et les procédures d’expropriation ont pris plus de temps que prévu», indique-t-on.
En effet, le terrain occupé auparavant par l’Inra, était une propriété des Domaines et aura coûté à l’investisseur la bagatelle de cent millions de DH au moins. A raison de 160 DH/m2 pour le volet foncier et 240 DH/ m2 pour l’aménagement des abords (éclairage, voieries…)
Dans la cité ocre, c’est la société EHC Marrakech Limited qui gérera cet investissement dont le tour de table est composé de Kingdom Hotel Investments à 78%, EHC 11% et Alliances Dévelopement immobilier pour les 11% restants.
«Concernant l’établissement hôtelier, un contrat de gestion classique sera établi entre EHC et l’enseigne Four Seasons pour la gestion des murs, avec 3% du CA et 10 % du RBE (résultats brut d’exploitation) au bénéfice du propriétaire des murs », indique Alami Lazrak, d’Alliance Développement immobilier.
Pour le ministre de tutelle, l’entrée en scène sur le marché d’une enseigne comme le Four Seasons devrait booster le tourisme de luxe à Marrakech et surtout attirer d’autres enseignes tout aussi prestigieuses. C’est de bon augure pour les visions et les stratégies mise en place pour développer le secteur.
Pour rappel, Kingdom Hotel Investments (KHI) est une société basée à Dubaï et spécialisée dans les acquisitions et le développement des chaînes hôtelières, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. La société possède d’ailleurs des parts dans 34 propriétés à travers 17 pays, dont 20 sont opérationnels et 14 en cours de construction ou en expansion. Elle est cotée sur les marchés boursiers de Londres et Dubaï.

Carte de visite


Four Seasons Hotel est un groupe hôtelier de luxe dont le siège se trouve à Toronto. La société a été créée par Isadore Sharp dans les années 1960 avec l’ouverture du premier First Season au Canada. Four Seasons gère aujourd’hui plus de 71 hôtels dans 31 pays.
Depuis 2006, le prince Al Walid y détient 22 % via son holding de participations, Kingdom Hotels International, après un rachat qui a défrayé la chronique financière. Dans cette alliance, Bill Gates, fondateur de Microsoft, y est présent à hauteur de 6 % à travers son fonds d’investissement Cascade Investment.



0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page