Le Carrefour du rire à Marrakech, un espace de rencontre des humoristes marocains avec le public

Le Carrefour du rire qu'a abrité la ville de Marrakech vendredi et samedi a été une occasion propice pour les humoristes marocains de rencontrer le grand public et ce, dans une ambiance de joie et de fête.
Ainsi, le public marrakchi et les visiteurs de la cité ocre, ont pu vivre, deux jours durant, des moments de joie et de bonheur en compagnie d'une pléiade d'humoristes marocains de grande renommée qui se sont reproduits durant deux soirées au Théâtre Royal et à la fameuse place de Jamâa El Fna. Par leurs shows humoristiques, ces talents ont pu agrémenter les nuits étoilées de la capitale du sud, créant une atmosphère magique imprégnée par des lumières de différentes couleurs faisant de Marrakech "by night", un lieu de récréation et de loisirs.

Ces humoristes ont été vivement encouragés et encore une fois honorés sous les applaudissements continus et des plus chaleureux d'un public au goût raffiné, venu nombreux apprécier leur savoir-faire.

Ces acteurs aux grandes qualités se sont ainsi, succédés sur scène, tout en partageant avec le public des moments de joie et d'humour et ce, dans une ambiance de fête et de convivialité. Lors de cette édition, une dizaine de jeunes talents marocains ont également fait preuve de grand professionnalisme et d'un savoir-faire des plus confirmés. De l'avis des organisateurs, cette manifestation humoristique, la 1ère du genre au Maroc, s'inscrit dans le cadre des efforts visant à encourager ce genre artistique, à découvrir et à mettre en lumière de jeunes talents. Elle constitue également un événement culturel de taille permettant l'animation de la cité ocre et contribuant à son rayonnement touristique, culturel et surtout artistique. Les initiateurs de cette manifestation expliquent que ces deux jours de fête humoristique, se veulent également un espace pour faire découvrir Marrakech et sa belle région, rassembler des artistes en herbe et faire naître une carrière.

0 commentaires pour cet article
Il n'y a pas de commentaire sur ce poste, soyez les premièrs à réagir
Réagissez !






Les champs marqués avec une étoile () sont obligatoires!

Haut de la page